Nous suivre Info chimie

Platform cède Arysta à UPL pour 4,2 Mrds $

J.C.
Platform cède Arysta à UPL pour 4,2 Mrds $

L'Américain Platform Specialty Products a conclu un accord avec l'Indien UPL, fin juillet, pour lui céder sa division de phytosanitaires, Arysta. La transaction s'élève à la bagatelle de 4,2 milliards de dollars (3,6 Mrds €), en numéraire, et devrait être finalisée entre la fin 2018 et le début 2019. L'opération va permettre au groupe UPL de considérablement renforcer sa présence dans les phytosanitaires. Basé à Mumbai, en Inde, UPL dispose d'une capitalisation boursière de 4,6 Mrds $ et a généré, l'an passé, des ventes d'environ 2,7 Mrds $ pour un Ebitda de 543 M$. L'ensemble Arysta a généré entre mars 2017 et mars 2018 des ventes de près de 2 Mrds $ et un Ebitda ajusté de 424 M$. La société japonaise Arysta avait été initialement acquise par Platform Specialty Products en 2014 (CPH n°694). Ce dernier y a aussi aggloméré des actifs de phytosanitaires acquis à la même période : Agriphar et l'ancienne division Chemtura AgroSolutions (CPH n°674).

 

Platform se rebaptise Element Solutions

 

Il s'agit d'un tournant majeur pour l'avenir de Platform Specialty Products, ce groupe chimique fondé seulement en 2013 via l'acquisition de l'Américain MacDermid (CPH n°651). D'abord centré sur les produits et solutions de performance, Platform Specialty Products s'était alors engagé dans les phytosanitaires dès l'année suivante. Le groupe considère avoir ainsi constitué deux divisions d'importance suffisante pour être gérées désormais de manière séparée. En cédant la partie phytosanitaires, il va donc se recentrer sur les solutions de performance. Ce qui va entraîner un changement de nom, le faisant évoluer à l'avenir sous la bannière Element Solutions, un ensemble qui a généré l'an dernier un chiffre d'affaires de 1,88 Mrd $, contre 3,78 Mrds $ pour l'actuel Platform Specialty Products. La séparation l'aidera aussi à améliorer sa performance financière, avec une marge d'Ebitda qui devrait ainsi passer de 21,7 % à 23 %. Cette cession d'Arysta à UPL lui permettra aussi de largement réduire sa dette, laquelle dépasse les 5 Mrds $ et pourrait diminuer ainsi à moins de 1 Mrd $. Sans Arysta, des économies de coûts de 25 M$ par an sont aussi attendues dans un horizon de 12 à 18 mois.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Composites PEKK : Arkema et Hexcel ouvrent un laboratoire commun aux Avenières

Composites PEKK : Arkema et Hexcel ouvrent un laboratoire commun aux Avenières

Les sociétés Arkema et Hexcel s'apprêtent à ouvrir un laboratoire commun de recherche et développement aux Avenières (Isère) en avril prochain. Cette annonce fait suite à celle de mars[…]

18/03/2019 | SpécialitésMatériaux
Revêtements : AkzoNobel ouvre comme prévu un laboratoire à Felling

Revêtements : AkzoNobel ouvre comme prévu un laboratoire à Felling

Renaissance de Dow le 1er avril

Renaissance de Dow le 1er avril

Lanxess porté par son mouvement vers les spécialités

Lanxess porté par son mouvement vers les spécialités

Plus d'articles