Nous suivre Info chimie

PMMA/Avec Agomer, Röhm vise la première place européenne

Sujets relatifs :


Parallèlement à la fusion des deux maisons-mères, Degussa et Hüls, Röhm, second producteur mondial de PMMA (polyméthacrylate de méthyle), et Agomer préparent leur propre regroupement. L'entreprise commune qui prévoit un démarrage officiel en février ou mars 1999, emploiera environ 4200 personnes et aura un chiffre d'affaires d'environ 2milliards de DM. Elle portera le nom de Röhm et devrait devenir le numéro un du verre acrylique (ou PMMA) en Europe avec une part de marché d'environ 35% et des capacités européennes supérieures à 100000t/an. Le marché européen du PMMA atteint 260000t/an (180000t/an de plaques coulées et extrudées et 80000t/an de granulés pour injection ou extrusion). Au niveau mondial, le leader reste Atohaas, filiale à 100% d'Elf Atochem depuis le rachat de la participation de Rohm & Haas. Atohaas qui cumule ainsi les capacités d'Elf Atochem et de Rohm & Haas dispose d'une capacité globale de 190000t/an, soit 24% d'un marché mondial estimé à 800000t/an, contre 16% pour Röhm (sans Agomer). Encore peu internationalisé, Röhm met cependant les bouchés doubles. Cette année, il va ouvrir ses propres bureaux à Hong-Kong et Singapour. En outre, une décision devrait être prise, probablement d'ici décembre, en vue de lancer la production en Asie. En Amérique, Röhm compte étendre ses positions sur le marché avec Cyro Industries, joint-venture 50/50 avec American Cyanamid. Cyro, numéro deux sur le marché américain, produit le monomère (MMA) ainsi que des plaques et granulés de PMMA dans cinq unités. "Malgré la forte pression de la concurrence et le prix élevé des matières premières", Röhm "attend pour 1998 une nouvelle amélioration de son résultat" grâce à une augmentation de sa productivité et une réduction des coûts. L'an dernier, le groupe qui réalise un chiffre d'affaires de 1,45Mrd DM était sorti du rouge avec un bénéfice avant impôts de 100MDM. "Ceci est le fruit de nos mesures de restructuration, dont le succès , après plusieurs années difficiles, nous a ramené dans le groupe de tête des fournisseurs de la chimie des méthacrylates", explique le Dr Norbert Wiemers, président du directoire de Röhm GmbH. Le groupe bénéficie d'une intégration totale, depuis la production du monomère au produit semi-fini, les plaques de PMMA, et d'un large portefeuille de produits. Röhm commercialise des monomères méthacryliques (destinés aux industries des peintures et vernis, du traitement des eaux et du papier), du MMA , des granulés de PMMA pour injection ou extrusion, des plaques coulées et extrudées, des enrobages polymères à base de méthacrylates, des mousses rigides, des films de PMMA,.... Le groupe vend son verre acrylique sous la marque Plexiglas en Europe et Acrylite aux états-Unis En Europe, Röhm produit le monomère sur son site de Worms (capacité d'environ 100000t/an) et en Espagne. L'essentiel de ses plaques coulées de PMMA est fabriqué directement à partir du monomère sur le site de Weiterstadt, près de Darmstadt. Le groupe a mis en service l'an dernier une nouvelle unité d'une capacité de 12000t/an, entièrement automatisée, pour la production de plaques coulées de 3 à 10mm d'épaisseur. Sur le site, deux autres lignes d'une capacité totale d'environ 10000t/an produisent des plaques d'épaisseur variable (1,5 à 100mm). Dans le cadre du regroupement avec Agomer qui aménera sa capacité de production de plaques coulées en Autriche, Röhm va fermer une petite unité (3000t/an), située en Espagne dans un site naturel protégé, ce qui empêche toute possibilité d'extension. Les plaques coulées sont essentiellement utilisées dans les enseignes lumineuses, les sanitaires (baignoires), les applications médicales, le mobilier,... Le groupe fabrique également des plaques extrudées à Weiterstadt dans une des plus grandes unités mondiales d'une capacité de 12000t/an (près de 20% de la production européenne de plaques extrudées). Cette unité qui fabriquait des plaques d'une épaisseur maximum de 12mm lors de son démarrage, il y a huit ans, a été modernisée afin de permettre la production de plaques de 25mm. Ces produits, utilisés pour la fabrication de coupoles, panneaux publicitaires, balcons,...trouvent leur application de manière croissante dans les vitrages ainsi que dans les murs anti-bruit. Röhm réalise l'essentiel de son activité dans les méthacrylates mais possède aussi plusieurs filiales ou joint-ventures. Röhm extrude ainsi le polycarbonate Makrolon de Bayer dans le cadre d'un joint-venture avec ce dernier. Il fabrique également des additifs pour lubrifiants au sein de RohMax Additives, des auxiliaires pour l'industrie du cuir avec Ciba Specialty Chemical et Stockhausen, ainsi que des dispersions dans un joint-venture avec Bayer, Polymer Latex. De Darmstadt, Cyrienne Clerc. n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Bayer MaterialScience veut doubler ses ventes en Asie

Bayer MaterialScience veut doubler ses ventes en Asie

L'Allemand Bayer a annoncé son intention de renforcer significativement ses positions en Asie dans le domaine des matériaux, l'un des trois piliers du groupe avec la pharmacie et l'agrochimie. D'ici à 2016, 1 milliard d'euros supplémentaire va[…]

Dow Corning et Wacker inaugurent leur site chinois

Dow Corning et Wacker inaugurent leur site chinois

Arkema rachète 550 M€ d'actifs à Total

Arkema rachète 550 M€ d'actifs à Total

Construction d'un pilote de PEKK  à Serquigny

Construction d'un pilote de PEKK à Serquigny

Plus d'articles