Nous suivre Info chimie

Polymères semiconducteurs : Plastic Logic fait passer le papier électronique flexible à l'échelle industrielle

Sujets relatifs :

Une levée de fonds de 100 M€ va permettre au britannique de construire en Allemagne une usine d'écrans flexibles faisant appel à des polymères semi-conducteurs. Démarrage prévu en 2008.
La société britannique Plastic Logic vient de lever 100 millions de dollars auprès de différents investisseurs pour financer la construction à Dresde en Allemagne de la première usine de production d'écrans électroniques flexibles à matrice active à l'échelle commerciale. Devant être opérationnelle en 2008, elle produira initialement plus d'un million de modules par an. Parmi les investisseurs ayant participé à ce qui constitue le premier tour de table de la société, et l'un des plus importants de l'histoire du capital investissement européen, on trouve notamment BASF Venture Capital, qui était déjà actionnaire de Plastic Logic, tout comme Dow Venture Capital. Les principaux fonds de l'opération sont Oak Investment Partners and Tudor Investment Corporation. Ce projet pourrait permettre au papier électronique flexible de prendre son essor, grâce à la technologie développée par Plastic Logic qui repose sur des TFT (thin film transistors) constituées de polymères semi-conducteurs. Un matériau qui remplacerait ainsi le silicium comme constituant des puces électroniques, avec une baisse des coûts de production d'environ 90 %, selon la société. Le substrat de ces écrans est quant à lui constitué d'un PET développé par DuPont Teijin. D'après ses estimations, le nombre de lecteurs de papier électronique en circulation en 2010 devrait s'élever à 41,6 millions d'unités. Avec à la clé un marché qui pourrait atteindre 30 Mrds $ (23 Mrds €) d'ici à 2015. Selon John Mills, directeur opérationnel de l'entreprise, les lecteurs qui utiliseront sa technologie seront dotés d'une connexion sans fil, et d'une autonomie en énergie de plusieurs milliers de pages. Les écrans de Plastic Logic sont pour l'instant au format A5 (20 cm sur 15), avec une résolution de 150 ppi. L'entreprise compte notamment pour clients BenQ Mobile et NTT DoCoMo. Philips cède une entreprise spécialisée dans le domaine De son côté, le géant de l'électronique Philips vient d'annoncer l'essaimage de Polymer Vision, également spécialisée dans le papier électronique flexible. Issue de son incubateur, Polymer Vision, dans laquelle le groupe néerlandais gardera une participation de 20 %, a développé un lecteur dont l'écran peut être roulé, reposant aussi sur des TFT organiques à base de polymères. La société, rachetée par Technology Capital pour 21 M€, ne dispose pour l'instant que d'une unité pilote.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Clariant finalise sa réorganisation

Clariant finalise sa réorganisation

D'ici à 2013, Clariant prévoit de supprimer encore une centaine de postes dans le monde, dont 70 en Europe. Au total, sur cinq ans à compter de 2009, le groupe aura supprimé pas loin de 3 000 postes sur plus de 20 000. L'activité la plus touchée[…]

BASF réorganise ses produits pour le papier

BASF réorganise ses produits pour le papier

Arkema rachète 550 M€ d'actifs à Total

Arkema rachète 550 M€ d'actifs à Total

Construction d'un pilote de PEKK  à Serquigny

Construction d'un pilote de PEKK à Serquigny

Plus d'articles