Nous suivre Info chimie

Polyuréthanes : BASF accroît de 25 % ses capacités de MDI à Anvers

Sujets relatifs :

D'ici au deuxième trimestre 2005, les capacités de production de diphénylméthane diisocyanate (MDI) de BASF passeront de 360000 t/an à 450 000 t/an au sein de sa plus grosse usine, à Anvers (Belgique). Une opération qui vise à répondre à la forte expansion du marché européen des polyuréthanes, dont la croissance annuelle devrait afficher 5 % sur les dix prochaines années selon les estimations du groupe allemand. Le marché européen du MDI, si l'on y inclut le Moyen-Orient et l'Afrique, « a déjà atteint un volume de 1,3 million de tonnes et des taux de croissance moyens à deux chiffres en 2003 et 2004 », se réjouit Reinhard Leppkes, directeur des activités européennes Polyuréthanes de BASF. L'excédent des capacités de MDI d'Anvers approvisionnera le marché asiatique, également en pleine expansion. Cette extension est la troisième du genre en moins de deux ans sur le site. Début 2003, les 230000 t/an de MDI passaient à 320000 t/an, avant d'être portées, un peu plus tard dans l'année, aux 360000 t/an actuelles grâce à des mesures d'optimisation. BASF compte deux autres unités de production de MDI dans le monde : à Geismar aux États-Unis (260000 t/an) et à Yosu en Corée du Sud (160000 t/an). Le groupe fait également part d'un joint-venture à Caojing, en Chine, pour la mise en place d'un complexe intégré d'isocyanates. Sa construction a débuté en avril dernier et son démarrage est prévu pour 2006. BASF s'est associé à Huntsman, Shanghai Hua Yi, Sinopec Shanghai Gao Qiao Petrochemical et Shanghai Chlor-Alkali Chemical dans ce projet de 1 Mrd $ qui fournira au marché chinois 240000 t/an de MDI et 160000 t/an de TDI (diisocyanate de toluène). Premier producteur mondial de matières premières pour polyuréthane devant BASF, Bayer Material Science procède également à l'extension de ses capacités de MDI ( CPH n°241 ) et disposera de 140000 t/an supplémentaires d'ici à 2006. Son site texan de Baytown devrait ainsi voir ses capacités augmentées de 70000 t/an pour atteindre 300000 t/an. À Tarragone en Espagne, elles passeront de 100000 t/an à 150000 t/an et elles seront augmentées de 20000 t/an à Brunsbüttel en Allemagne. Ces projets ont pour corollaire une extension de ses capacités d'aniline, l'une des matières premières du MDI. Le groupe va ainsi investir 20 M à Anvers ( CPH n°278 ). L'usine existante verra ses capacités passer de 25000 t/an à 165000 t/an d'ici à la fin 2005. Et une nouvelle unité de 50000 t/an démarrera à proximité début 2006. Comme son principal concurrent, Bayer investit aussi à Caojing où il devrait démarrer des unités de MDI (230000 t/an) et de TDI (160000 t/an) respectivement en 2008 et 2009. En attendant leur mise en service, son unité de 30000 t/an de HDI (diisocyanate d'hexaméthylène) prévue pour 2006 s'approvisionnera en MDI et TDI auprès du site de BASF-Huntsman.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Fin du feuilleton BHP Billiton/PotashCorp

Fin du feuilleton BHP Billiton/PotashCorp

Dernier étape du feuilleton démarré à la mi-août. Et échec dans la stratégie de croissance externe de BHP Billiton. Celui-ci abandonne son OPA de 39 milliards de dollars (28,6 Mrds €) sur le Canadien PotashCorp, le premier producteur mondial[…]

01/12/2010 | BHP BillitonENGRAIS
Naissance du numéro 1 mondial des styréniques

Naissance du numéro 1 mondial des styréniques

Indorama, leader mondial du PET

Indorama, leader mondial du PET

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Plus d'articles