Nous suivre Info chimie

PPG prévoit la suppression de 2 000 postes, majoritairement en Europe

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,

Unités européennes de la division Architectural coatings

Brasy, République tchèque

Soborg, Danemark

Albi (Tarn)

Genlis (Côte-d'Or)

Moreuil (Somme)

Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine)

Budapest, Hongrie

Cavallirio, Italie

Amsterdam, Pays-Bas

Den Bosch, Pays-Bas

Uithoorn, Pays-Bas

Ostrow, Pologne

Wroclaw, Pologne

Sacavém, Portugal

Birstall, Royaume-Uni

Morley, Royaume-Uni

Source : PPG

Le géant américain des revêtements va engager un vaste plan de restructuration qui devrait conduire à réduire de 5 % ses effectifs mondiaux. L'Europe est clairement menacée par ces mesures qui n'ont pas encore été détaillées. L'activité Revêtements de bâtiments et de décoration est également dans le viseur.

Une semaine après l'annonce d'un plan de restructuration de 900 personnes par Dow (CPH n°588), un autre grand chimiste américain s'engage dans des coupes. Lors de l'annonce de ses prévisions de résultats pour le premier trimestre, le géant outre-Atlantique des revêtements a annoncé qu'il allait engager un vaste plan de restructuration. Au total, 2 000 salariés devraient être impactés, soit environ 5 % des effectifs mondiaux du groupe qui recensait 38 400 employés à fin 2011. Si les détails du plan ne sont pas encore connus, PPG a clairement dévoilé que sa division Architectural coatings (revêtements de bâtiments et de décoration) devrait être ciblée en priorité. D'autres activités et des fonctions administratives sont visées. Côté géographique, l'Europe est la principale région dans le collimateur du groupe. Charles Bunch, le p-dg, estime que l'activité Architectural coatings « aux États-Unis a bénéficié de quelques signes de reprise du secteur de la construction et de conditions hivernales plus rudes, mais la demande globale reste en dessous des niveaux historiques. Dernièrement, la demande en Europe est restée muette, et nous nous attendons à une reprise plus lente dans cette région ». PPG chiffre à 208 millions de dollars (158 M€) les charges exceptionnelles attendues pour ce plan de restructuration. Lesquelles seront essentiellement absorbées en 2012, et le reste en 2013. A terme, le groupe estime que ces mesures devraient générer des économies annuelles de 140 M$, dont entre 40 et 50 M$ dès cette année.

 

PPG n'a pas précisé si certaines unités pouvaient être fermées. Et n'a pas du tout détaillé quels pays pourraient être visés en priorité. En Europe, qui est dans l'œil du cyclone, le groupe détient une trentaine de sites de production. Une quinzaine produit des revêtements de bâtiments et de décoration (voir encadré), dont quatre en France. La filiale hexagonale n'a pu nous indiquer si des coupes étaient attendues dans le pays.

Dans son rapport annuel 2011, PPG pointait déjà largement du doigt les incertitudes relatives au marché européen. Depuis la crise des dettes souveraines, à laquelle le groupe ne voit pas encore de signaux clairs pour une rapide résolution, la demande a chuté et reste faible pour les produits du groupe sur le Vieux continent. Toutefois, pour l'ensemble de la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA), PPG a enregistré une augmentation de 12 % sur un an des ventes de cette division Architectural coatings, à 2,10 Mrds $, ce qui représente près de 40 % des ventes globales de PPG dans la zone EMEA (5,04 Mrds $ en 2011, + 11 % sur un an). En revanche, le groupe ne détaille pas les résultats de cette division dans le reste du monde, incorporée à la division Revêtements de performance. PPG s'est limité à dire que les ventes sur le marché américain étaient restées « stables » l'an dernier.

Globalement, le groupe avait enregistré une augmentation de 11 % de ses ventes, à 14,89 Mrds $ l'an dernier. Son bénéfice net s'était apprécié de pas moins de 42 %, à 1,09 Mrd $.
 




Le chiffre d'affaires de PPG, par segments en % du CA.

Source : PPG

%%HORSTEXTE:0%%

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Glyphosate : Bayer vers un accord dans l’affaire du Roundup

Glyphosate : Bayer vers un accord dans l’affaire du Roundup

Le géant allemand Bayer confirme progresser dans le règlement du litige américain autour du glyphosate. La société allemande aurait pour l’instant conclu des accords verbaux pour un montant de 10[…]

28/05/2020 | PhytosanitairesChimie
Total et PureCycle Technologies scellent un partenariat stratégique

Total et PureCycle Technologies scellent un partenariat stratégique

Polyéthylène : Borealis stoppe un projet au Kazakhstan

Polyéthylène : Borealis stoppe un projet au Kazakhstan

Le complexe pétrochimique d’Erdemoglu Holding autorisé

Le complexe pétrochimique d’Erdemoglu Holding autorisé

Plus d'articles