Nous suivre Info chimie

PPG va supprimer 1 100 postes

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le géant américain des revêtements a discrètement dévoilé, le 27 avril, à la Securities and Exchange Commission (SEC, Autorité américaine des marchés boursiers), son intention d'engager un plan de restructuration. Lequel mènerait à la suppression de 1 100 postes d'ici au deuxième trimestre 2019. PPG n'a pas précisé quels pays seraient touchés par ce plan de restructuration. Ce projet doit permettre de réduire les structures de coûts. PPG clame qu'il est nécessaire en raison d'un changement dans la demande américaine pour les revêtements architecturaux et décoratifs, observé depuis le début de l'année, ainsi qu'à cause de l'inflation des prix des matières premières. Les restructurations devraient toucher des fonctions administratives dans le monde et aussi des emplois en production. Ce projet nécessitera une charge exceptionnelle de 80 à 85 millions de dollars dans les comptes du deuxième trimestre, et générera des coûts additionnels de l'ordre de 35 à 40 M$ pour être mené à terme. PPG précise aussi qu'il continue d'identifier d'autres opportunités de réduction de ses coûts. Le groupe américain recense un total de 47 200 salariés dans le monde, dont 18 000 en Amérique du Nord, 15 300 dans la zone Europe-Moyen-Orient-Afrique, 7 200 dans la région Asie-Pacifique et 6 500 en Amérique latine.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Rétrospective 2019 : Les actualités qui ont marqué l'année

Rétrospective 2019 : Les actualités qui ont marqué l'année

Rien n’arrête la valse mondiale. Des opérations de grandes envergures se sont poursuivies en 2019 à l’international, sans qu’il y ait vraiment de méga-fusions. En France, des opérations de plus[…]

Intermédiaires : Indorama rachète la branche de Huntsman

Intermédiaires : Indorama rachète la branche de Huntsman

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Plus d'articles