Nous suivre Info chimie

Praxair cède ses actifs européens à Taiyo Nippon Sanso pour 5 Mrds €

J.C.
Praxair cède ses actifs européens à Taiyo Nippon Sanso pour 5 Mrds €

Il s'agit d'une opération majeure dans les gaz industriels. Praxair vient de s'engager à céder à Taiyo Nippon Sanso ses actifs européens pour la bagatelle de 5 milliards d'euros, en numéraire ! Cette opération s'inscrit dans le cadre de la fusion entre Praxair et Linde, afin de répondre aux exigences européennes de la concurrence. C'est un gigantesque ensemble qui va partir du giron du groupe américain. Ces actifs ont généré un chiffre d'affaires de 1,3 Mrd € en 2017, soit presque 14 % des ventes mondiales de Praxair, l'an dernier. C'est l'équivalent des ventes du groupe en Amérique du Sud, l'an dernier, mais cela reste très inférieur à l'importance de la branche Amérique du Nord qui a concentré près de 53 % du chiffre d'affaires 2017. En Europe, 2 500 salariés devraient aussi changer d'employeur. Les actifs cédés sont implantés en Belgique, au Danemark, en Allemagne, en Irlande, en Italie, aux Pays-Bas, en Norvège, au Portugal, en Espagne, en Suède, au Royaume-Uni et en France. L'accord est conditionné à la finalisation de la fusion avec Linde. Praxair et son partenaire allemand estiment pouvoir conclure leurs noces au cours du second semestre 2018. La Commission européenne, qui avait déjà repoussé sa décision au 4 juillet dernier dans le cadre d'une enquête approfondie (CPH n°837), entend finalement se prononcer au plus tard, le 24 août prochain. En attendant, tous ses actifs resteront sous la houlette de Praxair.

Pour Taiyo Nippon Sanso, c'est une formidable opportunité pour entrer sur le marché européen. Numéro 5 mondial des gaz industriels, le géant japonais n'est pas encore présent en Europe. Actuellement, il est essentiellement présent au Japon, qui compte pour plus de la moitié de ses ventes annuelles. Le reste de son chiffre d'affaires est engrangé dans la zone Asie-Pacifique (Corée du Sud, Chine, Inde, Australie et Asie du Sud-Est) et aux États-Unis via sa filiale Matheson Tri-Gas (voir graphique). Au total, sur l'exercice 2017, clos en mars dernier, Taiyo Nippon Sanso a généré un chiffre d'affaires de 646,22 milliards de yens, soit environ 5 Mrds €. Soit le prix engagé pour s'offrir les actifs européens de Praxair.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Orlen Unipetrol augmente ses capacités de vapocraquage

Orlen Unipetrol augmente ses capacités de vapocraquage

Unipetrol, filiale du pétrochimiste polonais PKN Orlen, va augmenter ses capacités pétrochimiques pour répondre à la demande croissante. Dans cette lignée, il va ajouter un onzième four au[…]

Maintenance approfondie sur le site LyondellBasell de Fos-sur-Mer

Maintenance approfondie sur le site LyondellBasell de Fos-sur-Mer

[Édito] : Cap sur le vapocraquage neutre en carbone

[Édito] : Cap sur le vapocraquage neutre en carbone

Lithium : Chengxin et Tsingshan s’associent en Indonésie

Lithium : Chengxin et Tsingshan s’associent en Indonésie

Plus d'articles