Nous suivre Info chimie

Premier semestre/Air Liquide maintient son objectif de croissance


"Nous sommes en ligne avec nos objectifs", a souligné Alain Joly, p-dg du groupe Air Liquide, devant la progression à deux chiffres du résultat net (12,1 %) à 1,68 Mrd F au premier semestre 1998. Le chiffre d'affaires consolidé du groupe, en hausse de 8,1 %, a atteint 19,984 Mrds F, et le résultat d'exploitation après amortissements s'est établi à 2,76 Mrds F (+ 9,4 %), malgré la forte hausse des amortissements (+ 16 %) due aux nombreux investissements réalisés par le groupe. La marge brute d'autofinancement s'est élevée à 3,6 Mrds F. Cette forte progression (+ 15 %) est le résultat de l'entrée en service de nombreux contrats et usines réalisés entre 1995 et 1997: "le cash flow est au rendez-vous", a indiqué Alain Joly. Les investissements marquent une forte augmentation à 5,2 Mrds F (+ 35 %) au premier semestre, et l'effort d'investissements total devrait s'élever à 9,5 Mrds F en 1998. Le secteur Gaz et services, qui représente 80 % du chiffre d'affaires du groupe, a enregistré une croissance de 10,6 %, le soudage 9,3 % tandis que le secteur Ingénierie et construction a connu un recul de 27,7 %. L'Europe et la France ont participé positivement à la croissance du groupe, avec une augmentation dans les gaz et services de leur résultat d'exploitation de 21,9 % et 14,3 %. L'Asie, en recul de 7,5 %, ne pénalise que légèrement la croissance du groupe (0,7 %), et ne semble pas inquiéter Alain Joly qui maintient son objectif de croissance à deux chiffres pour 1998. Le groupe poursuit son vaste programme de contrats à long terme, "un effort unique dans la politique du groupe et dans l'industrie des gaz industriels", affirme Alain Joly. Après les 11 contrats de 1997, Air Liquide va mettre en route cette année 22 nouvelles usines en 1998, essentiellement en Europe et aux
États-Unis, en répartissant la moitié par semestre. L'année 1999 ne sera pas en reste, avec 16 nouveaux contrats. La mise en service de ses nouveaux contrats devrait représenter un supplément de chiffre d'affaire "grande masse" (gaz par canalisations) de 4 Mrds F en 2001 sur un programme représentant 10 Mrds F d'investissements, a indiqué Benoît Potier, le directeur général. En outre, le groupe, maintenant son programme de réduction des coûts engagé en 1996, compte remédier au léger retard enregistré en juin sur son objectif d'économie en 1998 de 400 MF sur les coûts opérationnels. Air Liquide a, entre autres, l'intention de réduire ses coûts d'approvisionnement en énergie en France, liés "aux prix trop élevés pratiqués par EDF", selon Alain Joly. En sus de ce programme, un plan de réduction des frais de structure en Europe et en Amérique du Nord a débuté avec une provision exceptionnelle de 150 MF, prélevée sur la plus-value de 340 MF résultant de la cession de l'activité Eau oxygénée à Elf Atochem. n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Benoît Potier va quitter la direction générale d’Air Liquide

Benoît Potier va quitter la direction générale d’Air Liquide

Suite à une réunion tenue le 30 novembre 2021, le Conseil d’administration d’Air Liquide a validé la mise en place d’une nouvelle gouvernance. @font-face {font-family:"?? ??"; mso-font-charset:78;[…]

Hydrogène décarboné : Lancement d’un fonds mondial avec Air Liquide, TotalEnergies et Vinci

Hydrogène décarboné : Lancement d’un fonds mondial avec Air Liquide, TotalEnergies et Vinci

Hydrogène : Partenariat entre Airbus, Air Liquide et Vinci Airports

Hydrogène : Partenariat entre Airbus, Air Liquide et Vinci Airports

Hydrogène renouvelable : Air liquide va construire une unité en Allemagne

Hydrogène renouvelable : Air liquide va construire une unité en Allemagne

Plus d'articles