Nous suivre Info chimie

Produits bromés : Albemarle reprend l'activité d'Atofina

Sujets relatifs :

Atofina a conclu un accord de principe pour la cession de son activité de Brome et Dérivés à la société américaine Albemarle pour un montant non précisé. Au terme de cet accord, « Atofina cédera le site de Port-de-Bouc » (Bouches-du-Rhône), qui emploie une centaine de salariés, « ainsi que le fonds de commerce, la technologie et la propriété intellectuelle liés à cette activité », précise la filiale de Total. L'accord prévoit le transfert des salariés vers Albemarle qui « reprend l'intégralité du site avec le personnel ».
Cette activité concerne la fabrication et la commercialisation de brome et dérivés bromés organiques fins, destinés principalement aux secteurs de la pharmacie, des arômes, des encres et vernis et de l'agrochimie. Elle a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 25 millions d'euros en 2002. Selon Atofina, l'opération qui est encore soumise aux procédures d'information et de consultation des instances représentatives du personnel et à l'approbation des autorités compétentes, pourrait être réalisée « courant décembre ». Avec cette cession, « Atofina poursuit sa stratégie de recentrage de son portefeuille d'activités chimiques », commente le groupe, ajoutant qu'il détenait une part de marché « négligeable » dans cette activité qui présentait « très peu de synergies avec ses autres métiers ». Pour Albemarle, qui figure parmi les leaders mondiaux de la chimie du brome, la cession « constitue une nouvelle opportunité de croissance dans ce secteur ». La société américaine, qui a déjà un site à Port-de-Bouc, et un autre à Thann (en Alsace), tous deux spécialisés dans la chimie du brome, souhaite développer cette activité. Des négociations ont eu lieu entre la direction et les syndicats pour assurer « la garantie de l'emploi après la cession », précise Atofina. Cependant, vendredi dernier, un comité central d'entreprise à Atofina portant sur ce projet de cession avait été annulé. Une délégation de salariés avait rencontré la direction pour obtenir des informations sur le sort réservé aux salariés du site de Porc-de-Bouc en cas de cession à Albemarle. Les syndicats demandaient notamment que les salariés gardent leur statut Atofina. « La CGT est convaincue qu'un plan de suppressions d'emplois sera mis en œuvre par Albemarle. Il n'existe pas d'expérience où une vente impliquant 100 salariés se traduise à court ou moyen terme par le maintien des effectifs », estime ce syndicat. En 2000 et 2001, Atofina a investi un montant global de 15 millions d'euros qui a permis le démarrage d'une nouvelle installation d'une capacité de 1 200 tonnes par an environ destinée à la fabrication de bromo acides et de bromo esters, principalement utilisés comme intermédiaires de synthèse dans l'industrie pharmaceutique. De même, un nouvel atelier de dérivés bromés spéciaux (bromures et dibromures d'alkyles et bromures aromatiques) pour la pharmacie est entré en service à la mi-2001. Un second générateur d'acide bromhydrique gaz ultrapur d'une capacité de 10 tonnes/jour a été mis en service pour accompagner le développement de ces nouvelles fabrications, l'acide bromhydrique étant la matière première des dérivés bromés. Albemarle produit sur un site adjacent des retardateurs de flamme bromés pour polystyrène. Outre ses deux sites en France, Albemarle fabrique des produits bromés aux Etats-Unis, dans l'Arkansas, en Louisiane, en Pennsylvanie et dans l'Ohio et fait partie d'un joint-venture en Jordanie, Jordan Bromine Co. Le groupe américain possède une vaste gamme de produits (produits organiques et inorganiques sous forme liquide et gazeuse ainsi que solide). Ces produits sont destinés à la synthèse organique, comme solvants, comme intermédiaires dans la production d'intermédiaires pour l'agrochimie et la pharmacie. *

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Arkema rachète 550 M€ d'actifs à Total

Arkema rachète 550 M€ d'actifs à Total

Par cette acquisition, Arkema met un peu plus le cap vers les spécialités et se garantit 900 M€ de chiffre d'affaires supplémentaires à l'horizon 2015.Le groupe Arkema annonce un projet d'acquisition des résines pour revêtements (peintures,[…]

Construction d'un pilote de PEKK  à Serquigny

Construction d'un pilote de PEKK à Serquigny

Bayer MaterialScience veut doubler ses ventes en Asie

Bayer MaterialScience veut doubler ses ventes en Asie

Dow Corning et Wacker inaugurent leur site chinois

Dow Corning et Wacker inaugurent leur site chinois

Plus d'articles