Nous suivre Info chimie

Produits ménagers/Fusion entre Reckitt & Colman et Benckiser

Sujets relatifs :


Le britannique Reckitt & Colman et le néerlandais Benckiser ont annoncé un projet de fusion. Le nouvel ensemble, baptisé Reckitt Benckiser, deviendrait numéro un mondial du secteur des produits de nettoyage ménagers à l'exclusion des lessives, avec un chiffre d'affaires dépassant 4,5 Mrds d'euros. Il serait également bien placé dans les produits de soins pour le corps, loin cependant des leaders Procter & Gamble et Unilever, qui atteignent des chiffres d'affaires de plusieurs dizaines de milliards d'euros, mais se rapprochant des poids moyens Colgate Palmolive ou Henkel. Cette union est destinée notamment à faire face à la grande distribution. Les deux groupes poursuivent la même stratégie de positionnement sur des niches afin de ne pas lutter de front avec les leaders, et possèdent la même vision de la décentralisation : une usine par spécialité. Le projet a été approuvé par les conseils d'administration des deux sociétés. La fusion doit se faire sur la base d'une offre d'échange de cinq actions Reckitt & Colman pour une action Benckiser. Les actionnaires du premier détiendront environ 59,1 % de l'ensemble, contre 40,9 % pour ceux de Benckiser. Alan Dalby, président de Reckitt & Colman et futur président du nouveau groupe, a souligné que cette alliance " crée des opportunités significatives en termes de hausse des profits et de réduction des coûts ". Compte tenu d'un " accroissement important de l'effort marketing ", Reckitt Benckiser table sur " une économie annuelle avant impôts d'au moins 75 M£ " d'ici à la fin 2001. La société aura son siège en Grande-Bretagne, et sera cotée à la Bourse de Londres. Les analystes n'excluent pas la possibilité d'une contre-offre sur Reckitt & Colman, qui reste fragile de par sa taille et ses mauvais résultats. Reckitt & Colman a annoncé un programme de suppression de 1500 emplois sur 16000. Le britannique compte ainsi réaliser des économies de près de 45 M£ d'ici à la fin 2000, qui seront redéployées au sein des activités marketing et R&D. Au premier semestre 1999, Reckitt & Colman a affiché des bénéfices avant impôts et exceptionnels de 78,3 M£, en baisse de 51,2 %. Le groupe a connu récemment des difficultés de gestion, qui se sont notamment traduites par la démission en février dernier de Vernon Shankey, CEO de Reckitt. Reckitt & Colman, qui vend des produits ménagers sous des marques comme Woolite, Wizard, Harpic, Lysol ou Air Wick, a réalisé en 1998 un chiffre d'affaires de 2,2 Mrds £ (37 % en Amérique du nord et 31 % en Europe). Benckiser, quant à lui, est notamment leader dans le secteur des produits pour machines à laver la vaisselle, avec des marques comme Calgonit, Electrasol et Jet Dry, et des adoucissants d'eau (Calgon). En 1998, il a réalisé un CA de 3,9 Mrds de florins (1,8 Mrd d'euros), dont 67 % en Europe de l'Ouest et 14 % en Amérique du Nord.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Arkema rachète 550 M€ d'actifs à Total

Arkema rachète 550 M€ d'actifs à Total

Par cette acquisition, Arkema met un peu plus le cap vers les spécialités et se garantit 900 M€ de chiffre d'affaires supplémentaires à l'horizon 2015.Le groupe Arkema annonce un projet d'acquisition des résines pour revêtements (peintures,[…]

Construction d'un pilote de PEKK  à Serquigny

Construction d'un pilote de PEKK à Serquigny

Bayer MaterialScience veut doubler ses ventes en Asie

Bayer MaterialScience veut doubler ses ventes en Asie

Dow Corning et Wacker inaugurent leur site chinois

Dow Corning et Wacker inaugurent leur site chinois

Plus d'articles