Nous suivre Info chimie

PVC polychlorure de vinyle

Par Gregory Morris

Sujets relatifs :

,

Chiffres clés*
*Source : European Council of Vinyl Manufacturers (ECVM)
62,4 Mt par an
Capacités mondiales
de PVC en 2015
41,9 Mt
Demande mondiale de PVC en 2015, équivalente à la production
7 Mt/an
Capacités de production de PVC dans l’UE en 2015
5,8 Mt
Production de PVC dans l’UE en 2015

Les débouchés*
Le PVC trouve principalement des applications dans la construction (profilés, tuyaux, raccords, revêtements de sols…). Ce marché représente 70% des débouchés en Europe.

Découverte accidentellement en 1835, la polymérisation du chlorure de vinyle n’a bénéficié d’un procédé breveté qu’en 1913 en Allemagne. L’industrialisation n’a pas débuté avant 1933 aux états-Unis (Union Carbide) et 1935 en Europe (BASF).

Près des deux tiers du marché mondial du polychlorure de vinyle ou PVC sont absorbés par les secteurs de la construction et des infrastructures, avec des applications majeures dans les tuyaux de canalisation et les systèmes électriques. Avant la crise de 2009, la demande était grandissante, tirée par l’Asie, Chine en tête. à l’époque, les investissements proliféraient pour installer des capacités de production en Chine. Après 2010, la demande est revenue, solidement. Mais cela n’aura duré qu’un an. Et aujourd’hui, les analystes estiment que la croissance annuelle de la demande est tombée à moins de 1 % l’an dernier.
La zone Asie-Pacifique détient environ 60% des capacités mondiales de PVC. Contre environ 15% chacune pour l’Europe et l’Amérique du Nord. L’Amérique latine et la zone Moyen-Orient-Afrique ne comptent chacune que pour 5%.
Au-delà des tendances macro-économiques, la demande en PVC est très sensible à la saisonnalité. L’activité de construction en hiver est significativement réduite dans l’hémisphère nord. Certes, la construction prend le relais en hiver en Amérique latine, au Moyen-Orient et en Asie de Sud, mais cela ne suffit pas à contrer les effets sur les prix. En conséquence, les producteurs européens de PVC font face à des hivers délicats. Mais actuellement, ils souffrent aussi du ralentissement global de la demande, principalement en raison du formidable renforcement capacitaire achevé en Chine, ces dernières années. Pourtant, les producteurs européens parviennent tout de même à maintenir des marges, voire parfois même à les bonifier.
Depuis novembre 2015, le prix contrat du PVC en Europe a d’abord fondu de 14% pour atteindre un point bas de 970 à 990 €/t en janvier 2016, avant de remonter graduellement pour reprendre 26% entre 1220 et 1240 €/t en octobre 2016. Les producteurs espèrent donc tenir bon cet hiver, même si certains facteurs pourraient être pénalisants. En particulier, en ce qui concerne le prix de l’éthylène. La demande pose aussi question, en Europe et dans le monde. L’incertitude économique liée au surprenant résultat des élections présidentielles américaines a engendré beaucoup de doutes sur les investissements et la construction. Idem avec le Brexit qui a provoqué un coup de froid. Les prochaines échéances électorales d’envergure, en France et en Allemagne, pourraient aussi avoir des conséquences. Malgré tout, les producteurs européens de PVC pourraient bénéficier de deux facteurs intéressants. D’une part, malgré les incertitudes politiques et économiques, il subsiste toujours un certain besoin de construction. D’autre part, la situation est inhabituelle avec le bas prix du pétrole brut. L’éthylène européen, majoritairement dérivé du naphta, bénéficie de la situation. Dépendre de matières premières basées sur le pétrole pourrait toutefois être considéré comme problématique avec la remontée des prix du brut. En Chine actuellement, la situation est différente car la majorité de l’éthylène et du PVC est dérivé de l’acétylène sur base charbon. Et les procédés sont moins efficients.
En résumé, la demande en PVC et les prix devraient donc se contracter, cet hiver. Il y a aussi des risques, si la demande baissait à l’export. Mais la demande régionale issue des besoins en infrastructures peut contrebalancer la donne. En 2017, pointent aussi quelques signes de reprise modérée.
 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Polypropylène : analyse du mois de juillet 2020

Polypropylène : analyse du mois de juillet 2020

Polymère thermoplastique semi-cristallin, le polypropylène (PP) résulte de la polymérisation de propylène en présence de catalyseurs Ziegler-Natta. On trouve de nombreuses pièces moulées en[…]

01/08/2020 | moléculeanalyse
Polystyrène : analyse de mai 2020

Polystyrène : analyse de mai 2020

Polyéthylène : Analyse du mois de février 2020

Polyéthylène : Analyse du mois de février 2020

Acrylonitrile : analyse du mois de janvier 2020

Acrylonitrile : analyse du mois de janvier 2020

Plus d'articles