Nous suivre Info chimie

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,

Le projet est sur les rails. Pour de bon. Cet hiver, un éphémère mouvement syndical, plus lié aux quelques suppressions de postes envisagées qu'à une réelle opposition au projet, avait retardé les choses (CPH n°583). Mais « tout est rentré dans l'ordre », assure aujourd'hui un porte-parole d'Arkema. Le chimiste français lance ainsi un programme d'investissements de plus de 70 millions d'euros pour renforcer ses productions de polymères fluorés dans l'Hexagone. Le projet se focalise avant tout sur le site de Pierre-Bénite, dans le Rhône, où les capacités de polyfluorure de vinylidène (PVDF) seront doublées dans un peu plus de deux ans. L'ingénierie a déjà commencé, la construction sera lancée dans la foulée et les futures lignes de production devraient démarrer d'ici fin 2014. L'enveloppe d'investissements prévoit aussi la mise en place d'un procédé de haute pureté innovant qui sera déployé sur l'ensemble des lignes de production de PVDF existantes et futures à Pierre-Bénite. Arkema compte également ajouter une unité de traitement d'effluents et financer par la même occasion la mise en œuvre du Plan de préventions des risques technologiques (PPRT) du site. Une partie de l'enveloppe sera enfin dévolue au site de Saint-Auban (Alpes-de- Haute-Provence) pour réorganiser ses productions de solvant chloré, le trichloroéthane (T111), indispensable à la fabrication de PVDF. A Saint-Auban, la réorganisation du site, dans ce cadre, conduira à la suppression d'une vingtaine de postes qui se traduiront par le non-remplacement de départs à la retraite entre 2012 et 2015.

« Le groupe disposera ainsi de trois usines de taille mondiale »

Cet investissement d'envergure - et de bon augure sur le territoire français - est très stratégique pour Arkema, à plusieurs niveaux. Le groupe se revendique aujourd'hui leader mondial du PVDF, avec une part de marché d'environ 40 % et ne compte pas céder de terrain sur cette niche technologique. D'autant que le marché mondial du PVDF bénéficie d'une croissance d'environ 7 % par an, selon Arkema. Aux applications plus matures que sont celles dans l'extraction pétrolière, le génie chimique ou la production de semi-conducteurs, se sont ajoutées ces dernières années des applications dans les domaines des batteries lithium-ion, des panneaux photovoltaïques et du traitement de l'eau. Soit des marchés de nouvelles et hautes technologies en forte croissance. Donc particulièrement attrayants. Après avoir investi fortement dans ses deux autres plateformes de PVDF, à Calvert City, aux États-Unis, et à Changshu, en Chine où les capacités inaugurées à l'automne dernier sont actuellement en phase de doublement (mise en service au troisième trimestre 2012), Arkema privilégie aujourd'hui sa plateforme française et, de fait, européenne. Le groupe disposera ainsi, en 2014, de trois grandes usines de taille mondiale à peu près équivalentes en termes de capacités, réparties sur les trois continents majeurs que sont l'Europe, l'Amérique du Nord et l'Asie. Enfin, l'extension des capacités du site de Pierre-Bénite répond à un double enjeu local. D'une part, il permettra de mieux servir la demande européenne croissante en PVDF, notamment dans l'offshore pétrolier, le génie chimique et le photovoltaïque. D'autre part, le projet va permettre de moderniser et de pérenniser la filière de polymères fluorés du groupe en France et en Europe.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Edito : Étonnant Jim Ratcliffe

Edito : Étonnant Jim Ratcliffe

La Silicone Valley, avec ses Gafa, est un creuset d'entrepreneurs multimillionnaires, touche-à-tout et hypermédiatisés. Mais tous évoluent dans le secteur des nouvelles technologies avec des sociétés[…]

22/03/2019 | Chimie de base Edito Hebdo
Edito : Double bingo pour Carling-Saint-Avold avec l'industrialisation d'Afyren

Edito : Double bingo pour Carling-Saint-Avold avec l'industrialisation d'Afyren

Kem One investit en France

Kem One investit en France

Air Liquide en mode solide

Air Liquide en mode solide

Plus d'articles