Nous suivre Info chimie

Quadrimex cède ses sels de déneigement et se recentre sur la chimie minérale

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,

Le groupe français a cédé Quadrimex Sels à l'Espagnol Minersa pour près de 20 M€. Quadrimex est désormais entièrement focalisé sur ses activités de chimie minérale.

Quadrimex a cédé sa filiale Quadrimex Sels fin 2016 au producteur de sel Iberica de Sales, filiale du groupe espagnol Minersa, pour environ 20 millions d'euros. Avec une part de marché de 20 à 25 % en France pour les sels de déneigement pour la route, Quadrimex Sels est décrit comme le n°2 en France dans le domaine. Déjà n°1 en Espagne, Iberica de Sales, qui fournissait le groupe en sel depuis plus de 20 ans, trouve ainsi un réel vecteur de développement en France. Une vingtaine de salariés de Quadrimex change ainsi d'actionnaires. L'équipe commerciale, d'une douzaine de personnes, restera basée dans les locaux du groupe français à Cavaillon (Vaucluse). L'opération n'entraîne pas de réel changement non plus pour la petite dizaine de salariés officiant sur le site de Gruissan (Aude), où Quadrimex Sels exploite deux unités de chlorure de sodium, lui permettant de satisfaire 20 % de sa production, le solde étant issu du négoce. Patrice Reisch, directeur général de Quadrimex évoque une « vente en douceur » pour cette filiale qui représentait de 10 à 25 M€ de chiffre d'affaires par an, en fonction des conditions climatiques. Mais l'activité était jugée trop peu liée aux autres du groupe et un peu trop cyclique. « Nos deux marchés, chimie et sels de déneigement, étaient indépendants et il n'y avait pas forcément de synergies », commente Patrice Reisch. Le groupe français sera désormais moins tributaire de la météo et pourra s'affranchir de conserver des stocks parfois importants et immobilisant des capitaux.

Quadrimex se concentre désormais sur ses activités de chimie minérale et compte investir pour renforcer ses capacités de production de produits soufrés, et pour accélérer le développement de son activité séchage d'hydrocarbures et valorisation de coproduits industriels. Sans ses sels de déneigement, le groupe français recense environ 70 salariés pour un chiffre d'affaires annuel d'environ 30 M€. Des ventes générées à 75 % à l'international, notamment en Amérique du Sud et en Afrique. 50 % du chiffre d'affaires provient de la division de produits soufrés. En 2010, le groupe avait acquis l'activité dérivés soufrés de l'Allemand Chemcomm Leuna et dispose depuis d'une usine à Leuna (Allemagne) où sont produits du sulfhydrate de sodium et du sulfure d'ammonium. Des spécialités qui trouvent principalement des applications dans la précipitation des métaux lourds comme le cuivre et le nickel, mais aussi la tannerie, la pâte à papier, ou encore les cosmétiques. La deuxième branche d'activités de Quadrimex concerne le séchage d'hydrocarbures, qui compte pour 25 % des ventes. « Nous produisons des coussinets de chlorure de calcium, de soude et de potasse, des produits déshydratants commercialisés pour sécher le kérosène, le gasoil, et d'autres produits de la pétrochimie », précise Patrice Reisch. Cette activité basée dans l'usine de Cavaillon comprend aussi le design de sécheurs pour l'utilisation des coussinets. Enfin, le reste de l'activité de Quadrimex relève du négoce, héritage historique du groupe qui avait démarré comme distributeur en 1986 avant le virage dans les produits soufrés en 2010. Cette activité de négoce s'allie de plus en plus à un accompagnement en valorisation. Le groupe tente fortement de mettre en place des stratégies de valorisation des co-produits et sous-produits avec ses clients. « C'est un axe de développement important », souligne d'ailleurs Patrice Reisch.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

McDermott choisi par PetroLogistics comme ingénieriste

McDermott choisi par PetroLogistics comme ingénieriste

La société américaine PetroLogistics a dévoilé le 12 août que le contrat d’ingénierie d’avant-projet de sa nouvelle usine avait été attribué à McDermott.[…]

Résultats financiers : Merck en forme sur le 2e trimestre

Résultats financiers : Merck en forme sur le 2e trimestre

Résultats financiers : performance moyenne d’Arkema sur le 2e trimestre 2019

Résultats financiers : performance moyenne d’Arkema sur le 2e trimestre 2019

Jiangsu Changqing va investir 218 M $ dans les pesticides

Jiangsu Changqing va investir 218 M $ dans les pesticides

Plus d'articles