Nous suivre Info chimie

Quadrimex se recentre sur la chimie minérale

Par Julien Cottineau

Le groupe français a cédé Quadrimex Sels à l'Espagnol Minersa pour un montant de près de 20 millions d'euros. Au terme de cette opération, Quadrimex est désormais entièrement focalisé sur ses activités de chimie minérale.

Quadrimex a cédé sa filiale Quadrimex Sels, fin 2016, au producteur de sel Iberica de Sales, filiale du groupe espagnol Minersa, pour environ 20 millions d'euros. Avec une part de marché de 20 à 25 % en France pour les sels de déneigement pour la route, Quadrimex Sels est décrit comme le numéro 2 en France dans le domaine. Déjà leader de ce marché en Espagne, Iberica de Sales, qui fournissait le groupe français en sel depuis plus de 20 ans, trouve ainsi un réel vecteur de développement en France. Une vingtaine de salariés de Quadrimex change ainsi d'actionnaires. L'équipe commerciale, d'une douzaine de personnes, restera basée dans les locaux du groupe français à Cavaillon (Vaucluse). L'opération n'entraîne pas de réel changement non plus pour la petite dizaine de salariés officiant sur le site de Gruissan, près de Narbonne (Aude), où Quadrimex Sels exploite deux unités de chlorure de sodium et des marais salants. Ce qui lui permet de satisfaire 20 % de sa production de sels de déneigement, le solde étant issu du négoce. Les activités cédées sont focalisées sur le routier et ne concernent pas les déverglaçants pour les pistes d'aéroport, des spécialités intégrées aux activités chimiques de Quadrimex.

 

Vente en douceur

 

Patrice Reisch, directeur général de l'entreprise évoque une « vente en douceur » pour cette filiale qui représentait de 10 à 25 M€ de chiffre d'affaires par an, en fonction des conditions climatiques. Mais l'activité était jugée trop peu liée aux autres du groupe et un peu trop cyclique. « Nos deux marchés, chimie et sels de déneigement, étaient indépendants et il n'y avait pas forcément de synergies », commente Patrice Reisch. Le groupe français sera désormais moins tributaire de la météo et pourra s'affranchir de conserver des stocks parfois importants immobilisant des capitaux.

Quadrimex se concentre désormais sur ses activités de chimie minérale. Un choix stratégique pour mieux nourrir la volonté d'investir pour renforcer ses capacités de production de produits soufrés, et pour accélérer le développement de son activité séchage d'hydrocarbures et valorisation de coproduits industriels. Sans ses sels de déneigement, le groupe français recense environ 70 salariés pour un chiffre d'affaires annuel d'environ 30 M€. Sans Quadrimex Sels, le poids des ventes générées à l'export change de façon notable pour le chimiste. De 60 % avec l'activité sels de déneigement, il passe à 75 % à l'international, notamment en Amérique du Sud et en Afrique.

 

Virage dans les produits soufrés en 2010

 

Aujourd'hui, 50 % du chiffre d'affaires provient de la division de produits soufrés. En 2010, le groupe avait acquis l'activité dérivés soufrés de l'Allemand Chemcomm Leuna et dispose depuis d'une usine à Leuna (Allemagne) où sont produits du sulfhydrate de sodium et du sulfure d'ammonium. Sur place, le site est directement alimenté par pipeline en sulfure d'hydrogène. Les spécialités soufrées de Quadrimex trouvent principalement des applications dans la précipitation des métaux lourds comme le cuivre et le nickel, mais aussi dans les domaines de la tannerie, de la pâte à papier, des cosmétiques ou encore des colorants au soufre.

La deuxième branche d'activités de Quadrimex concerne le séchage d'hydrocarbures, qui compte pour 25 % des ventes. « Nous produisons des coussinets de chlorure de calcium, de soude et de potasse, des produits déshydratants capables d'absorber l'eau, et commercialisés pour sécher le kérosène, le gasoil, et d'autres produits de la pétrochimie », précise Patrice Reisch. Cette activité basée dans l'usine de Cavaillon comprend aussi le design et les plans des sécheurs pour l'utilisation des coussinets.

 

Valorisation des co-produits

 

Enfin, le reste de l'activité de Quadrimex relève du négoce, héritage historique du groupe qui avait démarré comme distributeur chimique en 1986 avant le virage dans les produits soufrés en 2010. « Le négoce a un rôle moins important maintenant, notamment avec Internet et la suppression de plus en plus d'intermédiaires. Il fallait minimiser le négoce et devenir producteur », justifie Patrice Reisch. Cette activité historique de négoce que poursuit toutefois le groupe doit aussi trouver de nouveaux axes de développement. Elle s'accompagne de plus en plus d'un accompagnement en valorisation. Le groupe tente ainsi de mettre en place de plus en plus des stratégies de valorisation des co-produits et sous-produits avec ses clients. « C'est un axe de développement important », assure Patrice Reisch.

LES DATES-CLÉS DE QUADRIMEX

1986 : Création de Quadrimex SA dans le Val de Marne, qui représente des fournisseurs de produits de base et de niches auprès d'une clientèle industrielle. 1989 : Premiers marchés en produits de décontamination avec l'armée, et création du département décontaminant. 1994 : Création du service Fondants routiers (sel de déneigement). De 1998 à 2004 : Diversification dans la fabrication industrielle destinée au secteur de la grande distribution. 2004 : Scission des activités et repositionnement stratégique sur les activités d'origine, grâce à la création de Quadrimex SAS avec un partenariat financier (1er LMBO). Intégration d'une partie de la production des produits distribués. 2005 : Développement des marchés à l'export des produits déshydratants en coussinets de soude, de potasse, de chlorure de calcium et de chlorure de lithium grâce au partenariat avec le producteur Newton's. 2009 : Naissance du groupe par l'acquisition de deux partenaires, Viquem et Newton's, et celui d'une société concurrente sur la marché des fondants routiers en vallée du Rhône (2e LMBO). 2010 : Création de Quadrimex Sulfur Chemical (QSC) par l'achat des activités soufre de Chemcomm GMBH sur le site de Leuna (Allemagne). Construction en propre du siège social du groupe à Cavaillon (84). Achat de la société Europhtal spécialisée dans les activités pigments et catalyseurs. 2012 : Prise de participation (49 %) dans le capital de la société les Salins de l'Aude. Quadrimex distribue la totalité des sels industriels des deux salins méditerranéens situés à Gruissan et La Palme pour son activité de sels de déneigement. 2014 : Opération de capital d'investissement avec deux partenaires financiers et les salariés (3e LMBO). Création d'une unité de dissolution de chlorure de calcium sur notre unité de production Viquem à Cavaillon. 2015 : Doublement de la capacité de production de l'usine de Leuna. 2016 : Cession de Quadrimex Sels à Iberica de Sales.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Cryogénie : Air Liquide acquiert 80 % de Cryoconcept

Cryogénie : Air Liquide acquiert 80 % de Cryoconcept

Air Liquide a annoncé la prise de participation majoritaire dans la société française Cryoconcept. Le géant français des gaz industriels possède désormais 80 % du capital de la[…]

Economie circulaire : Borealis reçoit 250 M€ de la Banque européenne d’investissement

Economie circulaire : Borealis reçoit 250 M€ de la Banque européenne d’investissement

Recyclage des bitumes : BASF distribue les adjuvants de régénération de Ventraco

Recyclage des bitumes : BASF distribue les adjuvants de régénération de Ventraco

Peroxyde d’hydrogène : Solvay réduit sa capacité de 70 kt en Europe de l’Ouest

Peroxyde d’hydrogène : Solvay réduit sa capacité de 70 kt en Europe de l’Ouest

Plus d'articles