Nous suivre Info chimie

abonné

[Édito] : Quand Reliance se met au vert

Sylvie Latieule
[Édito] : Quand Reliance se met au vert

© Reliance

Si j’étais un acteur occidental de l’énergie et de la pétrochimie, je garderais un œil sur Reliance, car la révolution verte pourrait bien prendre son envol au départ de l’Inde. C’est en tout cas l’engagement pris par Mukesh Ambani, p-dg de ce groupe, devant un parterre d’investisseurs, le 15 juillet dernier, alors que se tenait sa 43e assemblée générale.  « Il s’agit de sauver la planète Terre des ravages du changement climatique », a-t-il déclaré, « visant le zéro émission nette de carbone d’ici à 2035». Pour ce faire, son groupe va mettre le cap sur le recyclage. « Les trois premières révolutions industrielles basées sur les combustibles fossiles ont perturbé le cycle naturel du carbone sur la planète Terre. La quatrième révolution industrielle a l’occasion de réparer et de restaurer le cycle du carbone. Ici, Dame Nature est notre meilleur maître. Elle ne gaspille rien et recycle tout », a déclaré Mukesh Ambani.
Bien que Reliance demeure un consommateur de pétrole brut et de gaz naturel pour ses activités pétrochimiques notamment, le groupe va adopter de nouvelles technologies pour convertir du CO2 en produits chimiques utiles. Déjà, des « progrès substantiels » ont été réalisés sur des voies biologiques photosynthétiques pour convertir des émissions de CO2 du méga complexe de Jamnagar (province du[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

[Édito] : L’abominable scénario de 2020

[Édito] : L’abominable scénario de 2020

L’année avait mal commencé. En cause, un ralentissement assez notable de l’économie mondiale en 2019, avec une baisse de la demande dans de nombreux secteurs industriels en aval de la chimie, dont[…]

11/01/2021 | Edito HebdoCoronavirus
[Édito] : Yara chamboule l’ammoniac

[Édito] : Yara chamboule l’ammoniac

[Édito] : Le CIR à double tranchant ?

[Édito] : Le CIR à double tranchant ?

[Édito] : Le double agenda de Thierry Le Hénaff

[Édito] : Le double agenda de Thierry Le Hénaff

Plus d'articles