Nous suivre Info chimie

Reach : Charge internationale pour une nouvelle adaptation

Sujets relatifs :

Les ambassadeurs de douze pays auprès de l'Union européenne viennent d'adresser, sous l'impulsion de leur homologue américain, Boyden Gray, un courrier demandant au pouvoir législatif européen d'apporter de nouveaux assouplissements au projet de réglementation Reach, en faveur des industriels. Les missions diplomatiques australienne, brésilienne, chilienne, indienne, israélienne, japonaise, coréene, malaisienne, mexicaine, singapourienne, sud-africaine et thaïlandaise, réunis par le Ministère américain du commerce, ont ainsi « exprimé leur inquiétude quant à la praticabilité, les effets négatifs sur le commerce international, l'opacité du processus legislatif et la préparation de la mise en place de Reach». Les représentants demandent non seulement d'être plus impliqués dans l'examen et l'amendement du texte prévu à l'automne prochain, mais également de revoir le principe de substitution, tout en évitant les recoupements avec d'autres législations européennes. Parmi les exemples d'un allègement nécessaire pour cette dernière raison, étaient cités les minerais, qui font déjà l'objet de contrôles. Autre dispense réclamée par les ambassadeurs, celle des monomères « dont les dossiers ne fourniront pas à l'Agence des informations sur les risques du polymère final ». Autre requête, la prise en compte « des données développées au sein des recommandations de l'OCDE et d'autres institutions internationales ». Dernier argument pour prise en compte de leurs propositions, la possibilité que Reach « ralentisse le développement des pays à plus faibles revenus ». Ils craignent que le manque de ressources humaines ou technologiques ne les empêchent de répondre aux nouvelles exigences de Bruxelles. Cette offensive intervient quelques mois après les menaces du secrétaire d'État américain au commerce de poursuites devant l'OMC à l'encontre de l'Europe pour entrave à la concurrence.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Les persulfates pointés du doigt en décoloration capillaire

Les persulfates pointés du doigt en décoloration capillaire

L'agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) recommande de « réduire au maximum » et « dans les meilleurs délais » les persulfates d'ammonium, de potassium et de sodium, notamment[…]

Des tensions géopolitiques qui raffermissent les cours du pétrole, sans excès

Des tensions géopolitiques qui raffermissent les cours du pétrole, sans excès

La Métropole de Lyon dévoile les 14 lauréats de son Appel des 30

La Métropole de Lyon dévoile les 14 lauréats de son Appel des 30

Solvay réorganise son comité exécutif

Solvay réorganise son comité exécutif

Plus d'articles