Nous suivre Info chimie

Reach: Se passer des tests sur animaux prendra encore du temps

J.C.

L'Agence européenne des produits chimiques (Echa) a publié un rapport, le 27 novembre, sur le recours aux tests sur animaux dans le cadre des réglementations Reach, CLP et Biocides. Rapport dont les conclusions notent que les alternatives au recours aux tests sur animaux progressent mais ne sont pas encore suffisantes. « La substitution intégrale des tests de toxicité chimique par des approches non animales n'est pas encore envisageable », résume l'Echa.

L'agence européenne note toutefois qu'en 10 ans, les avancées sont notables pour les approches non animales. Certains procédés comme des approches intégrées de tests et de gestion du risque permettent de se passer des animaux. Pour certains paramètres, comme les irritations cutanées ou oculaires, l'Echa souligne également que les entreprises utilisent essentiellement les tests in vitro désormais. En revanche, pour des paramètres jugés plus complexes, comme la toxicité à doses répétées ou la toxicité pour la reproduction, l'agence indique que se passer des tests sur animaux n'est pas encore possible. Selon l'Echa, des approches comme l'utilisation de microsystèmes in vitro ou de méthodes à haut débit sont encore en développement et « nécessitent encore un certain niveau de standardisation et de validation pour être considérés comme acceptables à des fins réglementaires ».

L'Echa, qui encourage le développement de solutions non animales, préconise un dialogue encore plus renforcé entre les autorités réglementaires et les chercheurs pour accélérer l'innovation dans ces domaines. L'agence dispose déjà d'outils et de guides, et propose aussi des webinars, pour aider les entreprises à éviter au maximum les tests sur animaux.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Economie circulaire : Plus de 770 000 tonnes de PVC recyclées en 2019

Economie circulaire : Plus de 770 000 tonnes de PVC recyclées en 2019

VinylPlus, le programme volontaire fédérant des acteurs européens du PVC, a fait le bilan de son action en 2019. Sur l’année, la filière en Europe a recyclé 771 313 tonnes de PVC, soit 96 % de son[…]

22/07/2020 | PanoramaEconomie circulaire
Lancement du « Pack rebond » pour les territoires d’industrie

Lancement du « Pack rebond » pour les territoires d’industrie

Plastiques : Le Cefic encourage le recyclage chimique

Plastiques : Le Cefic encourage le recyclage chimique

Glyphosate : La condamnation de Monsanto confirmée en appel en Californie

Glyphosate : La condamnation de Monsanto confirmée en appel en Californie

Plus d'articles