Nous suivre Info chimie

Rebond technique

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,

L'embellie se confirme. Après des premiers résultats trimestriels prometteurs, une véritable amélioration a été constatée par les organes représentatifs de l'industrie chimique en France et en Europe. La semaine dernière, l'UIC a estimé la hausse de la production en France à 15,4 % sur un an pour le premier trimestre. Le rebond est surtout perceptible en chimie de base, mais les spécialités ont suivi la tendance. Plusieurs facteurs ont contribué à ce renouveau. À commencer par la fin des déstockages et les plans de relance. Le réveil des pays émergents, Asie en tête, a aussi redonné un vrai souffle aux exportations. Rien que vers les pays émergents asiatiques, la hausse a atteint 34,4 % ! Dans le monde, les exportations de produits chimiques depuis la France ont affiché une hausse moyenne de 14 % sur un an au premier trimestre 2010. Soit une vraie inversion de vapeur par rapport au chiffre de l'ensemble de l'année 2009 où les exportations avaient plongé de plus de 16 %. La faiblesse de l'euro face au dollar a aussi arrangé la situation pour les exportateurs, même si 66 % des exportations françaises restent à destination de l'Europe. Pour autant, l'UIC se veut très prudent et parle de « rebond technique ». Il est vrai que ces 15,4 % de hausse résultent aussi du sévère ralentissement de l'activité fin 2008 et début 2009. Autres freins à une reprise euphorique : la fin des plans de relance, une consommation générale encore fragilisée, et une production qui n'a toujours pas renoué avec ses niveaux d'avant-crise. Du coup, pour l'année, la hausse de la production en France est prévue à 9,5 %. En début d'année, l'UIC ne tablait que sur 5,5 %, signe que la situation reste plus optimiste malgré tout. Par segment, la chimie de base pointerait en tête avec une production en hausse de 11,2 %. Le segment savon, parfums et produits d'entretien, plus soutenu par la reprise dans le marché de la détergence industrielle que dans celui de la consommation des ménages, atteindrait +8 %. Les spécialités chimiques, elles, verraient leur production s'accroître de 7,7 %.

Au niveau européen, le Cefic a publié début juin des prévisions du même acabit. Alors que l'année 2009 avait débouché sur une baisse de la production de plus de 11 % sur un an, et que la prévision pour 2010 était estimée à +4,7 %, la hausse serait finalement deux fois plus importante et pourrait atteindre 9,5 %. Le rebond de la production de polymères serait le plus flagrant, avec 14,5 %, devant ceux des inorganiques et des produits pétrochimiques (+11 %), et celui des spécialités (+8,5 %).

Cet optimisme renaissant se trouve toutefois largement pondéré par l'état réel de l'outil productif en Europe. Si les usines chimiques tournent plus, elles n'ont pas retrouvé leurs cadences de début 2008. Les marchés avals demeurent fragiles et les incertitudes conjoncturelles continuent de planer. Même en 2011 les productions française et européenne ne retrouveraient pas non plus des niveaux d'avant-crise. Pire, le Cefic évoque la possibilité d'attendre encore deux ans supplémentaires pour voir la production européenne plus vigoureuse qu'en 2008 ! Pour 2011, le Cefic mise ainsi sur une croissance de 2 %. En France, l'UIC table sur une évolution de +2,6 %. De quoi souffler, pas encore se féliciter.

 

« Les marchés avals demeurent fragiles et les incertitudes conjoncturelles continuent de planer »

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

[Édito] : Grandes manoeuvres dans la chimie/pharma

[Édito] : Grandes manoeuvres dans la chimie/pharma

C'est l'un des rares effets positifs de la crise du coronavirus : le secteur de la santé est en pleine effervescence. Des tensions sur l'approvisionnement de certains médicaments ont mis en lumière la[…]

19/02/2021 | Edito Hebdoédito
[Édito] : Le club fermé des chimistes producteurs de biotech

[Édito] : Le club fermé des chimistes producteurs de biotech

[Édito] : L’abominable scénario de 2020

[Édito] : L’abominable scénario de 2020

[Édito] : Yara chamboule l’ammoniac

[Édito] : Yara chamboule l’ammoniac

Plus d'articles