Nous suivre Info chimie

Réduction de 50 % des pesticides d'ici à 2025

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Le ministère de l'Agriculture a présenté le 30 janvier une nouvelle version du plan Ecophyto de réduction de l'usage des pesticides. Il vise à diminuer de 50 % les pesticides d'ici 2025. Le plan initial avait pour but de diminuer de moitié les pesticides à l'horizon 2018. Mais il s'est soldé par un échec, puisque l'utilisation des produits chimiques en agriculture a progressé de 5 % par an en moyenne entre 2009 et 2013, selon l'AFP. Pour atteindre l'objectif fixé par Ecophyto 2, le gouvernement a élaboré un nouveau plan d'actions. Celui-ci reprend en grande partie les propositions du rapport du député PS Dominique Potier, remis fin décembre. Il repose notamment sur le développement de nouveaux modèles de production et d'alternatives naturelles aux pesticides (comme le bio contrôle). Le gouvernement souhaite aussi porter le nombre de fermes Dephy (qui bénéficient d'un accompagnement spécifique pour engager de nouveaux modes de production) à 3 000, contre 2 000 actuellement. Il va également encourager la recherche et l'innovation, avec notamment le lancement de nouveaux programmes de R&D. Il va par ailleurs renforcer la lutte contre les fraudes et infractions. Ce nouveau plan Ecophyto sera publié en juin 2015, après consultation publique. Il devrait être déployé au second semestre 2015. Il bénéficiera d'une enveloppe supplémentaire de 30 millions d'euros, en plus des 40 M€ déjà alloués à ce plan. Ecophyto 2 a suscité beaucoup de réactions du côté des industriels. L'Union des industries pour la protection des plantes (UIPP) s'inquiète d'une « pression fiscale disproportionnée », qui « aurait pour effet de creuser encore davantage le déficit de compétitivité des agriculteurs français par rapport à leurs voisins européens ». L'UIPP regrette aussi que les « annonces ministérielles occultent la mobilisation et le rôle central des entreprises de protection des plantes », alors que « l'évolution des produits a permis une utilisation avec des doses à l'hectare plus faibles. Les doses moyennes appliquées ont ainsi diminué de près de 34 fois entre 1950 et aujourd'hui ». Fustigeant toute « politique d'écologie punitive », l'UIPP plaide surtout pour la mise en place d'un suivi qualitatif et non quantitatif.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

European Plasticisers s’investit dans le recyclage du PVC

European Plasticisers s’investit dans le recyclage du PVC

European Plasticisers, l’organisation regroupant les producteurs de plastifiants européens, organisait le 26 et 27 novembre plusieurs visites d’usines afin de présenter ses engagements en faveur du recyclage et rappeler[…]

Lubrizol : Le groupe veut agir en bon voisin

Lubrizol : Le groupe veut agir en bon voisin

L’OGCI met en place des programmes CCUS

L’OGCI met en place des programmes CCUS

Des produits domestiques interdits à la vente en libre-service ?

Des produits domestiques interdits à la vente en libre-service ?

Plus d'articles