Nous suivre Info chimie

Restructuration : Ciba pourrait se séparer des secteurs Encres et Papiers

Sujets relatifs :

,
« Ciba veut accroître ses efforts de restructurations et envisage d'abandonner près de la moitié des produits qui ne répondent pas à ses attentes », a indiqué à Reuters Brendan Cummins, directeur général de Ciba, entré en fonction au début de l'année.
« Ciba veut accroître ses efforts de restructurations et envisage d'abandonner près de la moitié des produits qui ne répondent pas à ses attentes », a indiqué à Reuters Brendan Cummins, directeur général de Ciba, entré en fonction au début de l'année. « Tout secteur qui ne nous donne pas satisfaction, qui ne peut être redressé pour qu'il rapporte au moins son coût en capital, sera assaini ou vendu », a-t-il affirmé. Alors qu'aucune décision n'a été prise sur les produits qui seront abandonnés, M. Cummins ajoute qu'il n'est pas satisfait des secteurs Encres et Papiers. Ciba, qui s'organise autour de trois segments: Additifs pour plastiques, Revêtements à effets (pigments, revêtements pour plastiques) et Traitement de l'eau et du papier, veut se recentrer sur ses activités les plus rentables. Le groupe s'était renforcé dans le secteur Papiers en 2004 en achetant Raisio Chemicals (CPH n°250), le spécialiste finlandais des produits chimiques destinés à l'industrie papetière. Ciba avait ainsi augmenté son chiffre d'affaires annuel de quelque 400 millions d'euros. Mais il a affecté les marges de son activité en raison de la hausse des coûts des matières premières. Ciba, tout comme ses concurrents, a souffert de l'envolée des prix du pétrole et de la concurrence asiatique. Le groupe ne fait aucune projection pour les prix des matières premières. « Nous voulons nous débarrasser des secteurs où nous ne pourrons pas répercuter l'impact de la hausse des matières premières », ajoute-t-il. 2500 emplois supprimés d'ici à 2009 Ciba mène son troisième programme de restructuration et compte économiser environ 500 M CHF (310 M?) d'ici à 2009 au prix de 2500 emplois supprimés, soit 16 % de ses effectifs. « Le programme lancé voici deux ans et demi (CPH °350) se déroule extrêmement bien », a souligné le directeur général. Ciba est sorti du rouge en 2007, grâce aux effets du vaste programme de restructuration engagé. Ciba a ainsi réalisé l'an dernier un résultat net de 237 M CHF, contre une perte de 41 M CHF en 2006, renouant avec les bénéfices. La direction a revu à la baisse ses perspectives pour l'année en cours (CPH n°413), prévoyant un bénéfice opérationnel de 15 % inférieur à celui de 2007. Le groupe a déjà augmenté ses tarifs de plus de 20 % et le directeur général n'exclut pas de nouvelles hausses pour l'année en cours. Ciba fait l'objet de rumeurs de rachat depuis de nombreuses années, mais M. Cummins affirme que l'entreprise est suffisamment dotée en liquidités et qu'il ne la considère pas comme une cible. J.B.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Arkema rachète 550 M€ d'actifs à Total

Arkema rachète 550 M€ d'actifs à Total

Par cette acquisition, Arkema met un peu plus le cap vers les spécialités et se garantit 900 M€ de chiffre d'affaires supplémentaires à l'horizon 2015.Le groupe Arkema annonce un projet d'acquisition des résines pour revêtements (peintures,[…]

Construction d'un pilote de PEKK  à Serquigny

Construction d'un pilote de PEKK à Serquigny

Bayer MaterialScience veut doubler ses ventes en Asie

Bayer MaterialScience veut doubler ses ventes en Asie

Dow Corning et Wacker inaugurent leur site chinois

Dow Corning et Wacker inaugurent leur site chinois

Plus d'articles