Nous suivre Info chimie

Restructurations/Débuts difficiles et réduction d'effectifs pour Celanese

Sujets relatifs :


Celanese, la société allemande qui rassemblera les activités chimiques de base de Hoechst (Chimie hebdo n°47, p.5) , aura des débuts difficiles en raison de la faiblesse de la conjoncture et d'une série de charges supplémentaires, selon son président Claudio Sonder. Le nouvel ensemble, plonge même dans le rouge au premier semestre. Il enregistre une perte opérationnelle de 189 M d'euros, en partie due à l'inscription d'une provision de 129 millions d'euros destinée à couvrir la condamnation par un tribunal américain de sa filiale Ticona dont les plastiques techniques utilisés pour l'isolation des systèmes de plomberie ont été jugés défectueux. Celanese enregistre aussi une charge pour restructuration de 23 M d'euros liée à la fermeture de l'unité d'acétaldéhyde de Lillebonne en France. Dans un discours prononcé à l'assemblée générale du groupe Hoechst en juillet dernier, C. Sonder a dressé une liste des maux qui accompagneront la naissance de la nouvelle société. " La création de Celanese se produit à un moment de creux de la conjoncture. L'augmentation continue des capacités et la faiblesse des marges vont probablement faire pression sur le résultat dans les prochaines années ", a-t-il prévenu. Celanese va aussi crouler sous " des dépenses considérables " pour la seule année de 1999, et ce malgré " tous les efforts entrepris dans le cadre de programmes de réduction de coûts ", a-t-il ajouté, ajoutant néanmoins que Celanese devrait " présenter un résultat au moins à l'équilibre en l'an 2000 ", grâce aux efforts de restructuration En conséquence le nouveau président de Celanese estime qu'une réduction de 1000 emplois dans le monde sera nécessaire d'ici la fin de l'an prochain sur un total de quelque 17500 personnes, selon des chiffres proforma de 1998. Doté d'un chiffre d'affaires d'environ 5,2 milliards d'euros, Celanese regroupe les activités de Celanese (acétylés, acétates, produits oxo), celles de Ticona (plastiques techniques) ainsi que quelques activités comme les additifs alimentaires de Nutrinova, les films de polypropylène de Trespaphan et les membranes de Celgard. Celanese comprend aussi toute une série de participations comme 50 % de Targor, 50 % de Vinnolit et 46 % de Dyneon. Hoechst lui transférera des dettes financières d'un montant de 1 milliard d'euros.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Naissance du numéro 1 mondial des styréniques

Naissance du numéro 1 mondial des styréniques

En fusionnant leurs activités dans le domaine des styréniques, BASF et Ineos font émerger le nouveau numéro 1 mondial. Il évoluera sous le nom de Styrolution.On ne voit pas tous les jours émerger un « player » de plus de 5 milliards d'euros de[…]

01/12/2010 | Pétrochimie
Indorama, leader mondial du PET

Indorama, leader mondial du PET

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Plus d'articles