Nous suivre Info chimie

Résultats : Akzo Nobel enregistre un recul de 23 % de son bénéfice net au 3e trimestre

Sujets relatifs :

Akzo Nobel a vu son bénéfice net chuter de 23 % au troisième trimestre à 178 millions d'euros en raison du renforcement de l'euro face au dollar, de charges de retraite élevées et de la concurrence des médicaments génériques. Sur la même période il y a un an, Akzo Nobel avait dégagé un bénéfice de 232 millions d'euros. Ces résultats sont conformes aux prévisions des analystes qui tablaient sur un bénéfice net compris entre 173 et 190 millions d'euros. Au troisième trimestre, le résultat d'exploitation global d'Akzo Nobel a subi une baisse de 20 % à 304 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 3 254 millions d'euros, en recul de 7 %. Des charges de retraite pour son fonds de pension plus élevées et des effets de changes défavorables engendrés par la faiblesse du dollar face à l'euro ont pesé à hauteur de 62 millions d'euros sur le résultat du groupe. Le troisième trimestre aura été particulièrement difficile pour la division pharmaceutique du groupe qui a vu son chiffre d'affaires chuter de 10 % (6 % en raison des effets de changes défavorables) à 877 millions d'euros pour un résultat d'exploitation en baisse de 34 % à 120 millions d'euros. « Cette baisse s'explique en grande partie par la concurrence que mènent les médicaments génériques à l'anti-dépresseur Remeron aux Etats-Unis », précise le directeur financier d'Akzo Nobel, Fritz Froehlich. Ce dernier estime en outre que cette division connaîtra une année 2004 encore difficile mais a exclu toute restructuration ou suppressions d'emplois supplémentaires. Akzo Nobel a déjà supprimé 800 postes cette année au sein de sa division pharma. Le groupe a par ailleurs décidé de renforcer la promotion de ses nouveaux produits comme la bague contraceptive. Parmi les deux autres branches d'activité d'Akzo Nobel, la division peintures a enregistré une bonne performance avec une croissance de 2 % de son chiffre d'affaires à périmètre et taux de change comparables. Ce dernier a cependant subi une baisse de 5 % en prenant en compte les effets de change pour s'établir à 1 339 millions d'euros. Le résultat d'exploitation est en recul de 6 % à 128 millions d'euros. En revanche, ce chiffre est en légère augmentation, sans prendre en compte la variation des taux de change et les coûts exceptionnels liés aux retraites. Le groupe a engagé une restructuration dans ce secteur qui s'est déjà traduit par une réduction nette des effectifs d'environ 1 000 personnes. La division chimique a vu son chiffre d'affaires reculer de 6 % à 1 071 millions d'euros pour un bénéfice opérationnel de 73 millions d'euros (­5 %). L'effet négatif des taux de change a entraîné un recul de 6 % du chiffre d'affaires de la division, tandis que les acquisitions récentes, notamment ECI Electro-Chemie, a eu un effet positif de 1 %. « L'effet des restructurations n'a pas permis de compenser l'impact négatif de l'évolution des taux de change, les coûts supplémentaires liés aux retraites et la hausse des prix des matières premières », souligne Akzo Nobel. Les restructurations en cours ont déjà entraîné une réduction des effectifs de 830 personnes et la fermeture de l'unité de sel de Stade (Allemagne). Pour l'ensemble de l'année 2003, Akzo Nobel a réitéré ses prévisions d'un bénéfice net « largement inférieur » aux 892 millions d'euros dégagés en 2002. La direction avait auparavant évoqué le chiffre d'une baisse de 20 %. Sur le plan des restructurations, une grande partie des économies prévues ­ 320 millions d'euros dont 120 millions d'euros dans la pharmacie ­ seront réalisées avant la fin de l'année, estime le groupe. Sur les neuf premiers mois de 2003, le bénéfice net s'élève à 543 millions d'euros contre 716 millions d'euros pour la même période de 2002. Rappelons qu'Akzo Nobel a annoncé le mois dernier son intention de céder plusieurs pans d'activités ­ les catalyseurs, les résines pour revêtements et les produits phosphorés ­ afin d'accroître sa marge de manœuvre financière. Ces activités représentent un chiffre d'affaires global d'environ 1 milliard d'euros. « Ce programme de désinvestissements progresse », a indiqué Akzo Nobel.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Les persulfates pointés du doigt en décoloration capillaire

Les persulfates pointés du doigt en décoloration capillaire

L'agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) recommande de « réduire au maximum » et « dans les meilleurs délais » les persulfates d'ammonium, de potassium et de sodium, notamment[…]

Des tensions géopolitiques qui raffermissent les cours du pétrole, sans excès

Des tensions géopolitiques qui raffermissent les cours du pétrole, sans excès

La Métropole de Lyon dévoile les 14 lauréats de son Appel des 30

La Métropole de Lyon dévoile les 14 lauréats de son Appel des 30

Solvay réorganise son comité exécutif

Solvay réorganise son comité exécutif

Plus d'articles