Nous suivre Info chimie

Résultats : Aramco en baisse en 2019

Aurore Gayte
Résultats : Aramco en baisse en 2019

© Saudi Aramco

L’année 2019 n’aura pas été de tout repos pour le géant Saoudien. Entre une entrée en Bourse plus délicate que prévu et un environnement macroéconomique inédit, Aramco connaît quelques difficultés.

Malgré le contexte actuel, l’entreprise reste la plus rentable au monde : son bénéfice net pour 2019 est de 88,2 Mrds $ (80,1 Mrds €) loin devant celui d’Apple, de ‘seulement’ 55,2 Mrds $ pour cette année.

Saudi Aramco a cependant vu ce bénéfice chuter de 20% par rapport à 2018, où il était de 111,1 Mrds $. Cette baisse est principalement attribuable, selon l’entreprise, « à la baisse des prix du pétrole brut et des volumes de production, une baisse des marges de raffinage et des produits chimiques et une dépréciation de 1,6 milliard de dollars de sa filiale Sadara ».

Le flux de trésorerie disponible était de 78,3 Mrds $, contre 85,8 Mrds $ l'année précédente, une baisse expliquée par Saudi Aramco par la chute de ses revenus.

En 2019, les dépenses en capital se sont élevées à 32,8 milliards de dollars, contre 35,1 Mrds $ en 2018. Aramco prévoit que ces dépenses en capital se situeront entre 25 et 30 Mrds $ en 2020, en fonction de l’état du marché et de l'impact de la volatilité des prix sur les produits de base.

Mais malgré ses résultats en berne, l’entreprise a tenté de rassurer. « En 2019, Saudi Aramco est resté l'un des plus grands producteurs mondiaux de pétrole brut et de condensats, avec une production totale moyenne d'hydrocarbures de 13,2 millions de barils par jour d'équivalent pétrole », a rappelé la société.

Pour ce qui est de de la stratégie de développement du groupe, Saudi Aramco compte bien continuer ses activités en aval et à améliorer son portefeuille. En plus de son rachat de 70% des parts de Sabic pour 69,1 Mrds $, le géant va continuer à « optimiser ses opérations et à créer des synergies à travers la chaîne de valeur de ses hydrocarbures ». Saudi Aramco a également rappelé que le rachat de Sabic devrait être conclu au premier semestre 2020.

Le groupe est également revenu sur l’autre grosse opération de l’année, son introduction en Bourse. Après plusieurs mois d’incertitudes, des reports et de nombreuses questions, notamment sur le montant de la valorisation des 5% des parts de l’entreprise mises sur le marché ou encore sur quelle Bourse Saudi Aramco choisirait de faire son introduction, le suspense a finalement été levé en novembre. Le groupe a alors annoncé la mise en vente de 1,5% de son capital et le choix de Tadawul, l’indice phare de la Bourse de Ryad. Cette entrée en Bourse, la plus importante de l’histoire, a permis au groupe d’engranger 25,6 Mrds $, valorisant ainsi l’entreprise à 1700 Mrds $.  

 « 2019 a été une année exceptionnelle pour Saudi Aramco », a commenté le p-dg du groupe, Amin Nasser. « A travers des circonstances parfois difficiles, le monde a eu un aperçu sans précédent de l'agilité de Saudi Aramco et de sa résilience », a-t-il déclaré, faisant notamment allusion à l’attaque en septembre de deux de ses unités de production, Abqaïq et Khurais, par des drones.

« La récente flambée du nombre de cas de Covid-19 et sa propagation rapide illustrent l'importance de l'agilité et l'adaptabilité dans un paysage mondial en constante évolution », a également fait remarquer Amin Nasser. « Ceci est au cœur de la stratégie de Saudi Aramco, et nous veillerons à maintenir la solidité de nos opérations et de nos finances. Nous avons déjà pris des mesures pour rationaliser nos dépenses en capital prévues pour 2020 », a-t-il prudemment conclu.  

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Sumitomo Chemical établit une équipe d’innovation durable

Sumitomo Chemical établit une équipe d’innovation durable

Le chimiste japonais a indiqué le 24 mars la création d’une équipe de R&D au sein de son laboratoire sur la recherche pétrochimique à Sodegaura City, dans la province de Chiba au Japon. […]

Acide téréphtalique : BP pourrait construire en Turquie

Acide téréphtalique : BP pourrait construire en Turquie

Henkel s’engage pour les plastiques renouvelables

Henkel s’engage pour les plastiques renouvelables

Covid-19: Ineos prend des mesures de protection pour ses effectifs

Covid-19: Ineos prend des mesures de protection pour ses effectifs

Plus d'articles