Nous suivre Info chimie

Résultats/En difficulté dans la chimie et les polymères, DSM prépare de nouvelles acquisitions

Sujets relatifs :


Le néerlandais DSM a enregistré un résultat net de 177 millions d'euros au 1er trimestre, en hausse de 28 % par rapport aux 138 millions d'euros dégagés au 1er trimestre 2000. Réparti par action, ce bénéfice s'élève à 1,79 € par titre, en hausse de 31 % par rapport à la même période de l'année précédente. Hors éléments exceptionnels, dont la vente de la division Engineering plastic products, le bénéfice de DSM sur les trois premiers mois de l'année est toutefois en baisse de 23 % à 106 M€. Le résultat d'exploitation du groupe s'est pour sa part élevé à 159 M€, en recul de 20 % par rapport à la même période de l'année précédente pour un CA en hausse de 8 % à 2,1 Mrds €. Sur ces 8 %, 2 % sont cependant dus à un changement comptable concernant la prise en compte du résultat des filiales, selon DSM. L'examen des résultats par division montre une bonne tenue des Produits des sciences de la vie. Cette branche a enregistré une hausse de 21 % du résultat d'exploitation à 58 M€ au 1er trimestre pour un chiffre d'affaires en hausse de 15 % à 576 M€. Selon DSM, cette progression est principalement liée à l'acquisition de la compagnie Catalytica Pharmaceuticals. Le segment DSM anti-infectives a bénéficié d'une diminution des coûts fixes suite à un plan de restructuration et à un taux de change favorable du dollar. Les marges de DSM Food Specialties se sont améliorées, tandis que les résultats de DSM Bakery Products se sont légèrement infléchis, du fait de l'augmentation des prix des mélasses. Les matériaux de performances (résines, plastiques, élastomères) ont également vu leur résultat opérationnel progresser de 3 % à 36 M€ pour des ventes de 511 M€, en hausse de baisse de 4 %. Les fibres de haute performance de DSM ont enregistré des résultats très positifs, a précisé la direction du groupe. DSM veut faire de ces divisions ses deux activités phares, annonçant le 28 septembre dernier qu'il souhaitait que ces deux branches contribuent à hauteur de 80 % du chiffre d'affaires total du groupe en 2005. La branche chimie industrielle et polymères a en revanche enregistré une baisse de 53 % de son résultat d'exploitation à 45 M€ contre 97 M€ sur les trois premiers mois de 2000. Le chiffre d'affaires de la division s'établit à 1 052 M€, en hausse de 5 %. Si les volumes de vente sont en augmentation pour le polyéthylène et le polypropylène, les volumes et les prix de vente du caprolactame sont sous pression aux Etats-Unis et en Asie. Baisse des volumes également pour les engrais, suite aux conditions climatiques défavorables. La dégradation du résultat opérationnel est, selon le groupe, principalement due à une forte baisse du résultat dans les intermédiaires pour fibres et à une dégradation des marges dans les activités pétrochimiques. Pour le deuxième trimestre, la direction du groupe a indiqué s'attendre à un résultat d'exploitation du même niveau que celui réalisé au 1er trimestre. " La croissance économique s'est clairement ralentie au premier trimestre aux Etats-Unis mais aussi en Asie. Il est difficile de savoir combien de temps durera ce ralentissement et de quelle manière les développements aux Etats-Unis affecteront l'Europe et l'Asie ", a indiqué la direction de DSM pour expliquer son refus de donner des prévisions de résultats pour l'ensemble de l'année. Par ailleurs, le groupe a annoncé vouloir procéder à une acquisition dans le domaine des matériaux de performance et des ingrédients alimentaires, avec pour objectif d'augmenter son chiffre d'affaires de 2 à 3 Mrds €. La compagnie envisage d'acquérir "un producteur leader dans son segment", et favoriserait une acquisition importante plutôt que plusieurs petites, afin de réduire les temps d'intégration. Le groupe espère ainsi atteindre un objectif de chiffre d'affaires de 10 Mrds €, d'ici à trois ans.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Les persulfates pointés du doigt en décoloration capillaire

Les persulfates pointés du doigt en décoloration capillaire

L'agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) recommande de « réduire au maximum » et « dans les meilleurs délais » les persulfates d'ammonium, de potassium et de sodium, notamment[…]

Des tensions géopolitiques qui raffermissent les cours du pétrole, sans excès

Des tensions géopolitiques qui raffermissent les cours du pétrole, sans excès

La Métropole de Lyon dévoile les 14 lauréats de son Appel des 30

La Métropole de Lyon dévoile les 14 lauréats de son Appel des 30

Solvay réorganise son comité exécutif

Solvay réorganise son comité exécutif

Plus d'articles