Nous suivre Info chimie

Résultats et poursuites des travaux de l'Anses sur les perturbateurs endocriniens

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a rendu trois rapports détaillés sur l'état des connaissances sur les usages, les sources d'exposition et la toxicité de plusieurs polybromés, dans le cadre de la Stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens (SNPE). Cinq substances ont été expertisées en 2016, ce qui correspond à la mission de l'Anses d'expertiser au moins cinq substances par an dans le cadre du plan national santé-environnement pour la période 2015-2019. L'an dernier, ont ainsi été expertisés le TMBPF (4,4'-méthylènedi-2,6-xylénol), le triclocarban, le RDP (tétraphényl m-phénylène bis(phosphate), le dicyclopentadiène et le sulfate d'étain. Concernant le TMBPF (n°CAS 5384-21-4), monomère précurseur du TMBPF-DGE utilisé pour la fabrication de résines époxydes, l'Anses estime que les tests « ne mettent pas en évidence d'effet PE » (perturbateur endocrinien, ndlr). Toutefois, « on ne peut écarter que le TMBPF puisse agir comme un PE par un mode d'action anti-androgénique ou par une signalisation via les récepteurs béta aux oestrogènes ». L'Anses requiert que l'Echa se penche donc un peu plus sur ce dossier. Pour le RDP (n°CAS 57583-54-7), polymère utilisé principalement comme retardateurs de flammes, l'Anses souligne le manque de données, et préconise de soumettre cette substance dans le cadre du Plan d'action continu communautaire de Reach (CoRAP). L'expertise du triclocarban (n°CAS 101-20-2), utilisé essentiellement comme agent antibactérien et antifongique, démontre un « possible effet PE pour la santé humaine et l'environnement ». Il est ainsi proposé pour évaluation dans le cadre de Reach. Pour le sulfate d'étain (n°CAS 7488-55-3), employé dans la construction, l'industrie chimique et la galvanoplastie, l'Anses dit devoir attendre les données d'évaluation Reach pour déterminer un éventuel effet PE. Enfin, le constat est similaire pour le dicyclopentadiène (N°CAS 77-73-6), intermédiaire de synthèse et monomère pour certains polymères. Cette année, l'Anses expertise cinq autres substances : l'homosalate, le triflusulfuron méthyl, le triphényl phosphate, le bisphénol B et le BDE-47.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Nanomatériaux : Le centre NanoMesureFrance obtient un financement de 1,2 M€

Nanomatériaux : Le centre NanoMesureFrance obtient un financement de 1,2 M€

Le 12 avril 2021, le centre d’innovation NanoMesureFrance a été retenu dans le cadre de l’appel à projets SESAME Filières du programme d’investissements d’avenir lancé par[…]

Biocarburants : Le décret d’autorisation d’exploitation de La Mède partiellement invalidé

Biocarburants : Le décret d’autorisation d’exploitation de La Mède partiellement invalidé

Kuraray rejoint le Global Impact des Nations unies

Kuraray rejoint le Global Impact des Nations unies

Air Liquide va engager 8 Mrds € dans l’hydrogène bas carbone

Air Liquide va engager 8 Mrds € dans l’hydrogène bas carbone

Plus d'articles