Nous suivre Info chimie

Résultats/Rhodia reste confiant malgré le ralentissement conjoncturel

Sujets relatifs :


Selon son p-dg Jean-Pierre Tirouflet, Rhodia, filiale de chimie de spécialités de Rhône-Poulenc, a fait preuve d'une résistance significative aux perturbations de l'économie. Le groupe, qui réalise près de 80% de son CA dans les pays occidentaux (USA et Europe de l'Ouest), enregistre un chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois de l'année de 28,193Mrds F, en baisse de 0,8% par rapport à fin septembre 1997 selon les données historiques, mais en hausse de 0,8% à périmètre comparable. Le résultat opérationnel avant impôts et amortissement (EBITDA) enregistre une hausse de 21% (à périmètre comparable) à 4,121Mrds F. A l'origine de cette amélioration : la baisse des matières premières et la maîtrise des coûts fixes. Le troisième trimestre est cependant marqué par un ralentissement des activités, après un premier semestre dynamique. D'où le décrochement du chiffre d'affaires sur cette période : 8 422 MF contre 9 775 et 9 996 MF au premier et deuxième trimestres, avec des marges qui sont en hausse par rapport à 1997. Le recul de 11% du CA est lié à une baisse des volumes (4,7%) et des prix (3,6%), ainsi qu'à l'impact des taux de conversion (2,7%). Parmi les cinq divisions du groupe, seuls les polyamides et les services & spécialités affichent une progression du chiffre d'affaires (respectivement +3,2%, à 5,432Mrds F et +8,5% à 4,461Mrds F), avec les marges les plus élevées (+17,9% et 19%). Dans cette dernière, Rhodia a l'intention de céder sa participation de 50% dans Procatalyse (500MF de CA), une société qui produit des catalyseurs et adsorbants pour l'industrie de raffinage et pour la pétrochimie, à son partenaire ISIS (groupe de l'Institut Français du Pétrole) ainsi que son activité gallium (100MF de CA), qui serait cédée à un consortium d'actionnaires comportant une société minière et les dirigeants de cette activité. Rhodia entend néanmoins réagir rapidement à ce fléchissement. Outre les opérations visant à se concentrer sur ses activités de chimie de spécialités (seize cessions ont été réalisées depuis un an dont celle des polyesters dont il ne reste plus que le noyau dur brésilien, actuellement en négotiation, ainsi que les rachats des parts de partenaires dans Nyltech, Novalis, Indolatex et Stilon), le groupe a démarré son programme de redressement. Celui-ci porte sur une optimisation des achats, une hausse du rythme de croissance en mettant sous tension la R&D, la motivation du management et l'augmentation de la productivité. Cette dernière nécessitera des provisions pour restructuration (essentiellement dans les tensioactifs aux états-Unis) de 500MF qui seront passées au quatrième trimestre. Croyant beaucoup à son potentiel de croissance interne, Rhodia a confirmé ses prévisions d'une marge opérationnelle avant amortissement de 15% à l'horizon 2000, dans une conjoncture normale. Un objectif presque atteint dès cette année où l'EBITDA/CA se situe à 14,6%. Les projets pouvant redonner du souffle à sa croissance reposent essentiellement sur le secteur des silices à haute dispersibilité pour pneumatiques, dans lequel le groupe a investi 200MF à Collonges, ainsi que celui de la synthèse exclusive pour l'industrie pharmaceutique, où une acquisition est imminente. Jean-Pierre Tirouflet reste donc confiant : "nous avons rendez-vous avec les marchés en l'an 2000", pour ce groupe dont "le meilleur reste à venir". n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Bayer MaterialScience veut doubler ses ventes en Asie

Bayer MaterialScience veut doubler ses ventes en Asie

L'Allemand Bayer a annoncé son intention de renforcer significativement ses positions en Asie dans le domaine des matériaux, l'un des trois piliers du groupe avec la pharmacie et l'agrochimie. D'ici à 2016, 1 milliard d'euros supplémentaire va[…]

Dow Corning et Wacker inaugurent leur site chinois

Dow Corning et Wacker inaugurent leur site chinois

Arkema rachète 550 M€ d'actifs à Total

Arkema rachète 550 M€ d'actifs à Total

Construction d'un pilote de PEKK  à Serquigny

Construction d'un pilote de PEKK à Serquigny

Plus d'articles