Nous suivre Info chimie

Revêtements: AkzoNobel se renforce en Thaïlande et aux États-Unis

J.C.

Deux lieux, deux projets distincts. Mais à chaque fois, AkzoNobel renforce ses activités dans les revêtements. Le 30 mai, le groupe néerlandais a annoncé avoir mis en service son usine de revêtements de performance à Chonburi, en Thaïlande. Ce projet avait été lancé en 2015, et prévoyait des capacités de 45 000 tonnes par an (CPH n°720). AkzoNobel a injecté 31 millions d'euros pour ce faire. Cette usine, neuvième site de production du groupe en Asie du Sud-Est, permettra de mieux répondre à la demande en Thaïlande et dans l'ensemble de l'Asie du Sud-Est. Sur place, les effectifs se portent à 100 salariés mais pourraient doubler dans les années à venir car il est déjà question de muscler les capacités à l'avenir. Par ailleurs, si le site se concentre aujourd'hui sur les revêtements pour le métal et l'industrie navale, ainsi que les revêtements de protection et de spécialités, AkzoNobel indique qu'il pourrait y ajouter des capacités pour les revêtements en poudre.

 

R&D renforcée à Houston

 

Autre décor, autre projet. À Houston (États-Unis), AkzoNobel a finalisé un investissement de 2,6 M€ pour renforcer les capacités de sa R&D, où officient 40 chercheurs. Le centre est dédié aux revêtements de protection, pour le naval, et ceux de spécialité. AkzoNobel avait déjà annoncé, en février 2017, un investissement de 12,6 M€ pour constituer un hub au Royaume-Uni (CPH n°791).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

Sur le site de Zhanjiang, à côté de Canton, BASF construit un nouveau complexe de taille mondiale. Après son Verbund de Nanjing, le géant allemand s’implante toujours un peu plus en Chine.  Les[…]

25/11/2019 | ChineVapocraquage
Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

BASF rachète le français Sculpteo

BASF rachète le français Sculpteo

A l’Unesco, PhosAgro a récompensé les chercheurs de demain

A l’Unesco, PhosAgro a récompensé les chercheurs de demain

Plus d'articles