Nous suivre Info chimie

Rheonova optimise la gestion des matériaux fluides

Dinhill On

Sujets relatifs :

, ,

La start-up grenobloise propose des prestations de conseil scientifique sur la rhéologie des matériaux fluides. Des solutions et des services qui permettent aux industriels de mieux caractériser ce type de produits et d'accroître le rendement de leurs procédés.

Quel est le point commun entre la formulation d'une peinture, le traitement de boues industrielles, et le transport de matières pétrochimiques ? Ces applications mettent en jeu une science dénommée rhéologie. Il s'agit de l'étude de la mécanique de fluides complexes, tels que des boues, des gels, des résines, des polymères fondus ou encore des pâtes. C'est dans ce domaine encore très peu exploité que la jeune société grenobloise Rheonova a décidé de se lancer en 2011. L'étude des phénomènes rhéologiques, c'est-à-dire des contraintes réelles de force, de vitesse, de température, ou encore de pression mises en jeu lors d'un procédé permet d'optimiser la réaction afin d'obtenir une meilleure production en termes de qualité et également de rendement.

Issue de l'essaimage de la filiale de transfert technologique de l'université Joseph Fourier de Grenoble, Floralis, la start-up propose un large panel de prestations de services et de conseil destinées à l'ensemble des secteurs industriels. « Nous répondons à trois types de besoins, notamment pour la chimie qui représente 30 % de notre clientèle. D'une part, l'acquisition de données en vue d'une démarche de contrôle qualité des produits. Ensuite, nous contribuons à l'optimisation des procédés industriels de production, qu'ils soient déjà en oeuvre ou non. Enfin, notre activité comprend des prestations de support à la R&D », détaille Jérémy Patarin, p-dg de Rheonova. Ainsi, la société grenobloise, qui emploie 7 salariés, optimise la mécanique des fluides à tous les niveaux de la chaîne de valeur de l'industriel.

 

Des services qui vont de la R&D à la commercialisation

 

Au niveau de la R&D, Rheonova propose des prestations de conseil scientifique, de l'aide à la formulation, la mise en place de campagnes tests et de sourcing de matières premières.

La start-up fournit également des études de mise à l'échelle, des prestations de simulation numérique ou encore des essais pilotes en condition pour l'industrialisation d'un procédé. Pour les installations déjà en oeuvre, elle propose des solutions pour la réduction de défauts, l'optimisation de cadences ou encore le développement de méthodes de contrôle et de mesure (en ligne ou non). « Nos prestations soutiennent même les activités de marketing, via des analyses comparatives de produits ou de procédé client, pour le développement d'argumentaires commerciaux », ajoute Jérémy Patarin. Preuve du caractère innovant de la société, elle a été récompensée en 2014 par BpiFrance dans la catégorie Émergence de son Concours de création d'entreprises de technologies innovantes (désormais rebaptisé i-Lab). Jérémy Patarin a également été désigné lauréat du Réseau Entreprendre Isère 2014.

Pour mener à bien ses prestations de services, Rheonova dispose d'une gamme élargie d'équipements. Ainsi, la start-up dispose de différents types de rhéomètres (rotatifs, capillaires, de compression, etc.), mais également d'autres appareils associés, comme l'indique Jérémy Patarin : « Nous sommes équipés pour effectuer un panel de mesures de paramètres comme les propriétés d'interface, la granulométrie, la calorimétrie, ou encore la mécanique dynamique. Nous avons également des pilotes pour les opérations d'atomisation, de mélange ou de mise en suspension ». Ces capacités serviront aussi bien aux prestations proposées qu'à la R&D interne de la start-up. En effet, elle a pour ambition de mettre au point des rhéomètres et des viscomètres alliant ergonomie et précision accrue. « Actuellement, nous avons sur le marché des instruments pour la mécanique des fluides complexes soit très compliqués à utiliser, soit d'une bonne ergonomie mais d'une précision de mesure insuffisante. Nous souhaitons ainsi proposer des solutions techniques intermédiaires », développe le p-dg de Rheonova. En 2015, la société grenobloise emploiera 10 collaborateurs et a pour objectif de générer 467 000 €.

En termes de perspectives de développement, elle souhaite générer des ventes d'environ 700 000 € et employer 14 salariés à horizon 2016. « Nous proposons nos prestations pour l'instant aux acteurs du marché français et européen. À plus long terme, nous souhaiterions nous attaquer à deux autres régions à large potentiel de croissance que sont l'Asie et l'Afrique », précise Jérémy Patarin.

RHEONOVA EN BREF

- Création en 2011 (mais en tant que SAS depuis 2014) - Effectif : 7 salariés - Chiffre d'affaires 2014 : 157 000 € - Partenaires : Université Joseph Fourier de Grenoble, CNRS, Floralis, incubateur Grain/Gate 1 - Effectif prévu d'ici à 2016 : 14 collaborateurs - Chiffre d'affaires envisagé en 2016 : 700 000 €

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Quatre start-up de chimie verte intègrent le FT120

Quatre start-up de chimie verte intègrent le FT120

Les lauréats du programme French Tech 120 de la Mission French Tech ont été dévoilés, le 8 février 2021. Ce programme, initié en 2019, a pour objectif de soutenir les start-up ayant le potentiel[…]

09/02/2021 | PanoramaInnovation
Calnesis rend la physico-chimieexpérimentale accessible aux industriels

Calnesis rend la physico-chimieexpérimentale accessible aux industriels

BASF consommera 250 000 t/an de matières premières recyclées en 2025

BASF consommera 250 000 t/an de matières premières recyclées en 2025

LyondellBasell et Suez rachètent Tivaco

LyondellBasell et Suez rachètent Tivaco

Plus d'articles