Nous suivre Info chimie

Rhodia ferme une usine au Venezuela

J.C.

Sujets relatifs :

, ,
Rhodia ferme une usine au Venezuela

Les résultats de Rhodia par principales divisions. Chiffre d'affaires en M€ au 1er trimestre 2010

© Source : Rhodia

Le groupe chimique français fermera d'ici à la fin de cette année son usine de câbles d'acétate de cellulose à Valencia, au Venezuela. L'usine, qui recense 120 salariés, dispose de capacités de 11 000 tonnes par an, ce qui représente environ 8 % de la capacité globale de Rhodia pour la production de câbles d'acétate de cellulose. Cette restructuration est destinée à optimiser les coûts et améliorer la compétitivité de la division Acetow de Rhodia. Dans le monde, le groupe revendique la place de numéro 3 avec une part de marché de 18 % pour les câbles en acétate de cellulose, utilisés avant tout pour la fabrication de filtres de cigarettes. En 2009, cette division avait généré un chiffre d'affaires de 549 millions d'euros, soit 13,6 % du total du groupe, en affichant une progression de plus de 8 % malgré la crise. Pourtant, si Rhodia jugeait que les câbles en acétate de cellulose n'étaient pas le genre de produits affectés par les variations économiques, le groupe s'attendait à une année 2010 plus difficile. Non pas en raison des volumes mais « de conditions de prix moins favorables ». Jugement confirmé au premier trimestre puisque la division Acetow a été la seule principale branche du groupe à accuser une baisse de ses ventes (-5,1 % sur un an). En attendant probablement une tendance encore moins favorable au deuxième trimestre avec un déséquilibre encore accru entre l'offre et la demande sur le marché du filtre à cigarettes, avait indiqué Rhodia lors de la présentation de ses résultats en début d'année. D'où cette décision de réduire le dispositif industriel de sept à six sites. Outre le Venezuela, Rhodia dispose d'unité de câbles d'acétate de cellulose en France, au Brésil, aux États-Unis, en Russie et surtout en Allemagne, à Freiburg, où est implanté le plus important site dédié. L'usine vénézuélienne aujourd'hui condamnée avait été acquise auprès de Rhône-Poulenc en 2001, et appartenait jusqu'en 1982 à l'Américain Celanese. Au Venezuela, Rhodia ne détiendra plus qu'un site industriel, celui de Venesil, pour la production de silice précipitée et de silicate d'aluminium. Site géré par la division Silcea du groupe.

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles