Nous suivre Info chimie

Rosneft acquiert Sanors, signe avec Pirelli

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le géant russe du pétrole et gaz signe des accords en masse en ce mois de mai. Notamment dans le domaine de la pétrochimie et de la chimie.

Le plus important concerne l'acquisition de la holding russe SamaraNefteOrgSintez (Sanors). Il y a près d'un an, Rosneft et Sanors avaient évoqué la possibilité de constituer une coentreprise détenue majoritairement par Rosneft. Mais l'accord signé le 23 mai engage la reprise de 100 % du capital de Sanors. L'opération, dont les modalités financières n'ont pas été divulguées, pourrait être finalisée au troisième trimestre 2014 si elle reçoit le feu vert des autorités russes de la concurrence. Selon Igor Sechin, président de Rosneft, cette acquisition se pose comme une « phase-clé dans le développement de la stratégie pétrochimique » du groupe. L'objectif principal de l'opération est la construction d'un complexe pétrochimique de taille mondiale dans la région russe de Samara, dans l'ouest du pays. Le complexe serait particulièrement intégré en amont pour bénéficier de matières premières à prix avantageux et disponibles. Initialement Rosneft envisageait de réunir certains de ces actifs gaziers et pétroliers avec des sites pétrochimiques de Sanors dans les régions de Samara et d'Orenburg. Fondé en 2011, la holding Sanors avait consolidé les actifs des sociétés SamaraOrgsintez, Neftekhimia, Novokuibyshevsk Petrochemical Company et NK TPP-2. Sanors dispose de productions de phénol, d'acétone, d'éthylène, d'alpha-méthylstyrène, d'éthanol synthétique, ou encore d'alkylphénols. Pour un total d'environ 1,5 million de tonnes par an. 5 000 salariés officient dans la holding.

 

Rapprochement avec Pirelli

 

Rosneft avance par ailleurs ses pions dans le domaine des caoutchoucs synthétiques. Le groupe a signé un protocole d'accord avec l'Italien Pirelli pour envisager d'implanter des unités de production de caoutchoucs styrène butadiène sur le complexe en construction de la Far East Petrochemical Company (Fepco), filiale de Rosneft, à Nakhodka, à l'extrême-est de la Russie. Complexe qui devrait disposer de capacités d'oléfines de près de 2 Mt/an, de polyoléfines et autres dérivés en aval, et dont la mise en service est envisagée d'ici 2017. La collaboration avec Pirelli permettrait d'aboutir à un accord visant une alimentation en caoutchoucs des unités de productions de pneumatiques du manufacturier italien localisées dans la région du Pacifique Sud. Les deux partenaires avaient déjà signé un accord de R&D dans le domaine en décembre 2013. Ce rapprochement intervient aussi dans le cadre d'une prise de participation très significative de Rosneft dans le capital de Pirelli, laquelle pourrait atteindre 26,19 %.

Un complexe avec CNPC en Chine

Rosneft et China National Petroleum Corp. (CNPC) ont signé un accord pour la construction de leur complexe raffinage/pétrochimie à Tianjin, en Chine rapporte Chemical Week. La mise en service serait programmée désormais en 2019. Ce projet de la coentreprise PetroChina-Rosneft Orient Petrochemical, détenue à 49 % par Rosneft et à 51 % par CNPC est en suspens depuis 2010 et avait déjà été relancé en 2012 (CPH n°616).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Polariseurs LCD : LG Chem conclut un accord avec Shanshan

Polariseurs LCD : LG Chem conclut un accord avec Shanshan

  Le groupe coréen LG Chem a annoncé la signature d’un contrat conditionnel avec la société chinoise Ningbo Shanshan. Cet accord porte sur la vente d’une partie de l’activité de[…]

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Empreinte environnementale : Total vise la neutralité carbone pour 2050

Empreinte environnementale : Total vise la neutralité carbone pour 2050

Plus d'articles