Nous suivre Info chimie

Sabic, Asahi Kasei et Mitsubishi en coentreprise en Arabie Saoudite

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

La farouche volonté de la chimie saoudienne de diversifier ses productions attire les projets d'envergure et les investisseurs étrangers. Fin avril, le géant local, Sabic, s'est associé aux groupes japonais Mitsubishi et Asahi Kasei pour un projet de complexe d'acrylonitrile et de cyanure de sodium en Arabie Saoudite. L'objectif serait de construire dans la ville industrielle de Jubail une unité de 200 000 tonnes par an d'acrylonitrile et, via la valorisation du cyanure d'hydrogène coproduit, la construction d'une unité adjacente de 40 000 t/an pour du cyanure de sodium. Les trois partenaires ont constitué la coentreprise Saudi Japanese Acrylonitrile Company (Shrouq) pour s'atteler à l'élaboration du design de l'ingénierie de base et d'un business plan plus précis. Le plan définitif, avec les investissements détaillés, devrait être dévoilé courant 2012. Selon Mohamed Al-Mady, p-dg de Sabic, l'objectif est de favoriser dans le royaume saoudien « la diversification avale dans l'acrylonitrile-butadiène-styrène (ABS), les fibres de carbone, les fibres acryliques, l'acrylamide et d'autres produits destinés à de nombreuses industries comme l'automobile, la construction, le traitement de l'eau, la récupération de pétrole, les soins, les biens d'équipement, les produits pharmaceutiques, l'électronique, et la production aurifère ». Asahi Kasei, de son côté, souhaite renforcer ses positions dans l'acrylonitrile. Le projet lui permettrait d'atteindre des capacités mondiales de 1,4 Mt/an et de devenir le premier producteur mondial. Construire en Arabie Saoudite dans l'acrylonitrile serait d'autant plus opportun que le groupe japonais réfléchissait à s'implanter au Moyen-Orient ou en Afrique du Nord, alors qu'il n'est présent industriellement sur ce segment qu'au japon, en Corée du Sud (CPH n°537), et mi-2011 en Thaïlande. Selon Asahi Kasei, la coentreprise Shrouq serait détenue en majorité par Sabic (50 % du capital) aux côtés des deux groupes japonais qui en détiendraient 25 % chacun.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Hydrogène vert : Linde s’engage pour un développement en Chine

Hydrogène vert : Linde s’engage pour un développement en Chine

Le producteur de gaz industriels Linde a annoncé la signature d’un protocole d’accord avec Beijing Green Hydrogen Technology Development, filiale de China Power International Developement. Cet accord a pour objectif la[…]

20/07/2020 | Gaz industrielsChimie
Déshydrogénation : BASF et Thyssenkrupp coopèrent

Déshydrogénation : BASF et Thyssenkrupp coopèrent

Graphène : NanoXplore démarre sa production

Graphène : NanoXplore démarre sa production

Gaz industriels : Linde approvisionne Celanese aux Etats-Unis

Gaz industriels : Linde approvisionne Celanese aux Etats-Unis

Plus d'articles