Nous suivre Info chimie

Sabic grandit dans Clariant

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

, ,
Sabic grandit dans Clariant

© Sabic

Clariant ne s'en cache pas, il est à la recherche d'une taille critique. Aussi, rien d'étonnant à ce que le groupe suisse de spécialités, qui a échoué l'an passé dans son projet de fusion avec l'Américain Huntsman, reparte à la charge avec un nouveau projet. Cette fois, c'est avec le Saoudien Sabic qu'il compte bien contractualiser, un groupe qui a surgi à hauteur de près de 25 % dans son capital en début d'année. Opération qui a été finalisée le 10 septembre. Les objectifs sont clairs : atteindre un chiffre d'affaires de 9 milliards de francs suisses en 2021 (8 Mrds €) et une marge Ebitda de 20 %. En 2017, le chiffre d'affaires de Clariant s'était établi à 6,4 Mrds CHF, pour un Ebitda de 12,7 %. Pour réaliser ces objectifs, Clariant prévoit deux mouvements de portefeuille majeurs. Le premier consiste en la création d'une nouvelle division, baptisée High Performance Materials. Elle doit naître de la fusion des matériaux de performance de Sabic - héritage de GE Plastics acquis en 2007 -, qui représentent un ensemble de 2 Mrds CHF, avec 1 Mrd CHF de mélanges-maîtres et additifs prélevés dans la division Plastics & Coatings de Clariant. Cette nouvelle division, de 3 Mrds CHF aujourd'hui et de 4 Mrds CHF à l'horizon 2021, sera détenue en joint-venture par les deux partenaires, avec une participation majoritaire pour Clariant. Son contour exact, ainsi que la localisation du futur siège - en Europe, à Singapour, aux États-Unis...- , font encore l'objet de négociations entre les deux groupes. Mais l'opération devrait être bouclée d'ici à la fin 2019. Au passage, des synergies de 100 M CHF sont annoncées d'ici à 2022 pour un coût d'implémentation du projet de 80 M CHF.

« Clariant vise les 9 Mrds CHF de chiffre d’affaires en 2021 »

Le second mouvement de portefeuille passera par la vente du reste de la division Plastics & Coatings d'ici à 2 020. Il s'agit d'un ensemble de 1 Mrd CHF composé de pigments, de mélanges-maîtres standard et de spécialités pour le domaine médical. Des activités qui ne déméritent pas, mais qui ne seront pas en mesure de délivrer les niveaux de marge Ebitda de l'ordre de 24-25 % que se fixe le groupe dans ce secteur d'activité. Le pactole empoché contribuera à désendetter le groupe Clariant qui devra notamment dédommager Sabic pour sa participation minoritaire dans la coentreprise alors qu'il apporte un volant d'activités deux fois plus important. Au final, Clariant comptera toujours quatre divisions en portefeuille. Elles se nommeront désormais High Performance Materials, Care Chemicals, Catalysis et Natural Ressources.

Pour accompagner ce repositionnement stratégique, Clariant a par ailleurs annoncé un changement de gouvernance. Son CEO, Hariolf Kottmann, va prendre la présidence du conseil de surveillance pour laisser son fauteuil à Ernesto Occhiello, un homme de Sabic qui occupait le poste de vice-président des Spécialités du groupe pétrochimique. Le conseil de surveillance sera porté à douze membres contre dix, avec quatre places réservées à Sabic.

Pour l'heure, Clariant affirme qu'il conserve toute son indépendance, en restant coté à la Bourse de Zurich. Mais qu'en sera-t-il demain ? Hariolf Kottmann n'est bien entendu pas en mesure de prédire l'avenir et d'apporter des garanties. De par ses fonctions, il vise l'accélération de la croissance, la hausse de la rentabilité, la création de valeur pour les actionnaires et autres parties prenantes. Ce type d'ambitions est indépendant du profil et de la nationalité de l'actionnaire.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Lanxess va investir 200 M€ pour consolider sa position dans les retardateurs de flamme

Lanxess va investir 200 M€ pour consolider sa position dans les retardateurs de flamme

Le chimiste basé à Cologne (Allemagne) a annoncé un plan d'investissement de 200 millions d'euros sur les trois prochaines années pour renforcer sa position sur le secteur des retardateurs de flammes. «[…]

17/12/2018 | SpécialitésChimie
Perstorp cède sa filiale Capa à Ingevity pour 590 M€

Perstorp cède sa filiale Capa à Ingevity pour 590 M€

Toray investit en Malaisie pour ses résines ABS

Toray investit en Malaisie pour ses résines ABS

BASF démarre la production du fongicide Revysol aux États-Unis

BASF démarre la production du fongicide Revysol aux États-Unis

Plus d'articles