Nous suivre Info chimie

Sabic surgit en force au capital de Clariant

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,

L'année 2018 démarre avec une opération très inattendue. Le géant saoudien va s'emparer de 24,99 % du capital du groupe suisse de spécialités ! Cette irruption surprise de Sabic dans le capital de Clariant découle indirectement du raté de la fusion entre le groupe suisse et l'Américain Huntsman. Leur projet de fusion entre égaux, évalué à près de 20 Mrds $ et destiné à créer le n°2 mondial des spécialités, avait été définitivement abandonné en octobre dernier, en raison du fonds activiste White Tale Holdings (CPH n°821). Fermement opposé à la fusion Clariant-Huntsman, ce regroupement des fonds américains Corvex Management et 40 North avait débarqué au capital du groupe suisse à l'été 2017, jusqu'à grimper à près de 25 % et à faire capoter la fusion, Clariant redoutant d'obtenir alors l'approbation suffisante de ses actionnaires pour convoler avec Huntsman. Or c'est justement ces 25 % de parts de White Tale qui vont être acquises par Sabic ! Un véritable retournement de situation ! Et certainement une excellente opération financière pour White Tale. Le fonds est entré au capital à partir d'une valeur du titre Clariant de l'ordre de 20 francs suisses et il cède le quart du capital six mois plus tard, alors que l'action évoluait ces derniers jours autour de 29 CHF ! Cela en dit long aussi sur les motivations stratégiques réelles de White Tale pour créer de la valeur du côté de Clariant... Le groupe suisse s'apprêtait à engager des discussions avec le fonds activiste pour voir, justement, comment créer plus de valeur. Il n'y en aura pas. Désormais, c'est avec Sabic qu'il discutera.
 

L'opération devrait être prochainement finalisée, après l'approbation de certaines autorités réglementaires. Sabic n'a pas dévoilé le montant de l'opération. Selon le nombre d'actions en circulation, à savoir 332 millions de titres environ, cette part de 25 % et la valeur du titre la veille de l'annonce, en l'occurrence de 28,38 CHF le 24 janvier, cela aboutit à une valeur approximative de 2,35 Mrds CHF, soit près de 2 Mrds €. Donc une transaction particulièrement imposante pour Sabic en termes de croissance externe, alors que le groupe est plus enclin à engager de grands investissements en croissance organique. Ses seules grandes acquisitions à l'international se sont limitées, depuis sa fondation en 1976, à la reprise de la pétrochimie de DSM en 2002, à celle de Huntsman Petrochemicals en 2006 et surtout à l'acquisition de GE Plastics en 2007. Cette imposante prise de participation représente aussi un grand pas stratégique vers les spécialités. Très focalisé sur la pétrochimie, Sabic est déjà impliqué dans la production de spécialités, comme des résines et compounds thermoplastiques, des dérivés d'oxyde d'éthylène, ou encore de films de spécialités. Mais c'est sans commune mesure avec l'imposant portefeuille de Clariant. Ce dernier a confirmé qu'il engagerait, dès les prochaines semaines, des discussions avec son désormais nouveau plus grand actionnaire. Pour l'heure, il ne serait pas question pour Sabic d'aller plus loin au capital de Clariant. Mais ces 25 % de parts lui confèrent des droits de vote comptant pour le même volume, un porte-parole de Clariant confirmant qu'une action équivalait à un droit de vote. Les deux groupes auront sans doute des choses à découvrir l'un de l'autre. Ils n'ont pour l'heure qu'une activité commune : Scientific Design. Cette coentreprise à parts égales, dont Clariant avait hérité suite à l'acquisition de Süd-Chemie en 2011 (CPH n°540), est centrée sur la cession de licences technologiques pour des productions d'oxyde d'éthylène et de dérivés, de polyols ou encore d'anhydride maléique.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Covestro prêt à investir en masse

Covestro prêt à investir en masse

Le groupe allemand a dévoilé un plan de 100 millions d’euros d’investissement pour augmenter ses capacités mondiales de films, avec des extensions en vue en Thaïlande, aux Etats-Unis, en Chine et en[…]

Kaneka engage 84 M€ d'investissements au Japon

Kaneka engage 84 M€ d'investissements au Japon

BASF investit en Suisse, aux États-Unis et à Singapour pour des antioxydants phénoliques

BASF investit en Suisse, aux États-Unis et à Singapour pour des antioxydants phénoliques

AkzoNobel investit 90 M€ pour un site de peroxydes organiques en Chine

AkzoNobel investit 90 M€ pour un site de peroxydes organiques en Chine

Plus d'articles