Nous suivre Info chimie

Samsung renonce à la fusion de deux de ses filiales

D.O.

La filiale Samsung Heavy Industries (SHI) a renoncé à absorber la division Samsung Engineering (SE) pour un montant de 2,5 milliards de dollars (environ 1,9 Mrd €). La transaction consistait en un échange de titres entre les actionnaires des deux sociétés en vue de la fusion des actifs et du capital. Les conditions stipulaient que SHI pouvait dépenser jusqu'à 950 milliards de wons (environ 688 M€) tandis que SE ne pouvait dépenser que 410 Mrds de wons. Si la première condition a bien été remplie (reprise des titres de SE pour 923,5 Mrds de wons par SHI), l'opération a échoué en raison du coût trop élevé de 702,3 Mrds wons pour le rachat d'actions de SHI par les actionnaires de SE. Une différence de coût qui est la conséquence d'une chute des cours des actions depuis l'annonce du projet : - 9 % pour SE et - 6,4 % pour SHI, selon Reuters. Si le projet avait été maintenu, cela aurait porté le coût global de la transaction à 1 620 Mrds de wons, au lieu de 1 360 Mrds de wons prévus initialement. Une opération que les deux filiales de Samsung ont finalement jugée trop risquée pour les investisseurs. Le projet de fusion sera réexaminé ultérieurement « après avoir considéré l'état du marché et l'avis des actionnaires », selon Reuters.

Initialement, cette fusion visait à former un fournisseur de premier plan de prestations d'ingénierie et de construction d'installations navales et industrielles à destination notamment du secteur pétrochimique. Selon Bloomberg, cette entité aurait été en mesure de concurrencer le Français Technip et l'Italien Saipem entre autres sur les projets de navires méthaniers et les unités de production énergétique. Fort d'un effectif de 13 226 collaborateurs, SHI a généré des ventes de 14 834 Mrds de wons en 2013. Quant à SE, il emploie plus de 8 500 salariés et affiche des ventes de 9,3 Mrds $ sur le dernier exercice fiscal.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Commerce chimique : Lavollée reprend les actifs de SVPC

Commerce chimique : Lavollée reprend les actifs de SVPC

@font-face {font-family:"?? ??"; mso-font-charset:78; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;}@font-face {font-family:"Cambria Math"; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0;[…]

Commerce chimique : Azelis s’empare de Vigon International

Commerce chimique : Azelis s’empare de Vigon International

Mesure : Endress+Hauser reste solide en 2020

Mesure : Endress+Hauser reste solide en 2020

Commerce chimique : DKSH s’empare des actifs de l'Australien Sacoa

Commerce chimique : DKSH s’empare des actifs de l'Australien Sacoa

Plus d'articles