Nous suivre Info chimie

Sasol condamné à restructurer ses engrais

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Malgré la fièvre de la Coupe du monde, la Commission de la concurrence sud-africaine n'a pas oublié de mener à bien les dossiers en cours. En l'occurrence dans l'épineux dossier d'abus de position dominante et de violations de la loi sur la concurrence de Sasol, sur le marché local des engrais au début des années 2000 (CPH n°465). Après avoir infligé, l'an dernier, une première sanction financière, de 250 millions de rands (26 M€), la Commission de la concurrence vient de conclure un accord avec le groupe pétrochimique sud-africain pour le volet opérationnel de ses engrais à base d'ammoniac et de dérivés d'ammoniac. Dans les 12 prochains mois, Sasol Nitro, division engrais du groupe, devra se désengager de cinq unités de formulation et de mélanges implantées en Afrique du Sud. Sasol a confirmé que cette sanction sera appliquée à ses unités basées à Bellville, Durban, Kimberley, Potchefstroom et Endicott. Celles du complexe de Secunda, pièce majeure du dispositif industriel de Sasol Nitro, seront en revanche maintenues. Parmi les autres mesures à venir, les engrais à base de nitrate d'ammonium produits à Secunda et à Sasolburg devront être vendus à prix d'usine dans une limite de 100 kilomètres. Sasol s'engage aussi, d'ici à 25 mois, à limiter ses importations d'ammoniac aux volumes utilisés pour ses productions en Afrique du Sud, ceux pour le compte de tiers et ceux destinés à compenser les éventuelles limitations de volumes en raison de travaux de maintenance ou de toute interruption de production. En dehors de ces limites, le groupe devra cesser toute importation d'ammoniac sur le territoire, où il demeure d'ailleurs le seul producteur local. L'accord conclu avec la Commission est prévu pour une application d'une durée de dix ans. Le 14 juillet prochain, cet accord doit être confirmé par un tribunal sud-africain. L'objectif de la Commission est à la fois de compenser les violations dont elle accuse Sasol mais aussi de renforcer la concurrence dans le marché des engrais, notamment en aval, dans le pays. D'ailleurs, la Commission continuera de scruter le secteur et de se pencher éventuellement sur la situation d'autres types d'engrais. Sasol estime que cette restructuration imposée devrait affecter une cinquantaine de postes parmi ses effectifs en Afrique du Sud, et impacter le chiffre d'affaires annuel de 250 à 300 millions de rands. Soit 0,2 % des ventes totales du groupe en 2009.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Nanomatériaux : Le centre NanoMesureFrance obtient un financement de 1,2 M€

Nanomatériaux : Le centre NanoMesureFrance obtient un financement de 1,2 M€

Le 12 avril 2021, le centre d’innovation NanoMesureFrance a été retenu dans le cadre de l’appel à projets SESAME Filières du programme d’investissements d’avenir lancé par[…]

Biocarburants : Le décret d’autorisation d’exploitation de La Mède partiellement invalidé

Biocarburants : Le décret d’autorisation d’exploitation de La Mède partiellement invalidé

Kuraray rejoint le Global Impact des Nations unies

Kuraray rejoint le Global Impact des Nations unies

Air Liquide va engager 8 Mrds € dans l’hydrogène bas carbone

Air Liquide va engager 8 Mrds € dans l’hydrogène bas carbone

Plus d'articles