Nous suivre Info chimie

SECO Fertilisants en liquidation judiciaire

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,
SECO Fertilisants en liquidation judiciaire

© DR

 

L’histoire se termine de manière dramatique. Après plus de 80 ans d’existence, la Société des Engrais Chimiques et Organiques (SECO Fertilisants) a été placée le 17 juillet en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Lille. Le tribunal a accordé une prolongation d’activité jusqu’au 31 août afin de finaliser des commandes d’engrais. 88 salariés vont perdre leur emploi et l’usine de Ribécourt (Oise), qui produisait environ 220 000 tonnes par an d’engrais granulés complexes à base d’azote nitrique et ammoniacal, va fermer. L’usine n’a plus le droit de produire, SECO peut simplement vendre ses matières premières et ses stocks.

Fondée en 1934, la SECO avait choisi de se concentrer sur les engrais minéraux dès 1940. La société avait lancé la fertilisation liquide intégrale NPK dès les années 1970. A partir de 2001, elle a privilégié la production d’engrais minéraux soufrés. Elle était passée sous le contrôle du belgo-marocain Prayon en 1970 puis en coentreprise à parts égales entre Prayon et le géant norvégien Yara en 2007. Selon une source interne, Yara cherche à se désengager depuis début 2017. Ce qui coïncide avec des difficultés pour SECO qui sort de deux exercices annuels déficitaires avec des volumes de production entre 210 000 et 220 000 tonnes par an seulement pour des capacités installées de 300 000 t/an. En 2017, le chiffre d’affaires est ressorti à 57 millions d’euros mais la société a accusé une perte nette, la deuxième consécutive, de 1,5 M€. Un plan de sauvegarde avait été déclenché fin janvier 2018, avant le démarrage d’une procédure de redressement judiciaire en avril. Un projet de reprise avait été présenté l’an dernier mais n’avait pas abouti.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Air liquide s'engage vers une croissance durable

Air liquide s'engage vers une croissance durable

Le 30 novembre, le spécialiste français des gaz industriels Air Liquide a présenté ses objectifs en matière de climat, pour accélérer sur la croissance « bas carbone ». « Le[…]

Air Liquide injectera 150 M$ aux États-Unis dans l'hydrogène énergie

Air Liquide injectera 150 M$ aux États-Unis dans l'hydrogène énergie

BASF contraint de stopper la production de TDI à Ludwigshafen à cause du Rhin

BASF contraint de stopper la production de TDI à Ludwigshafen à cause du Rhin

Praxair se renforce en Corée du Sud

Praxair se renforce en Corée du Sud

Plus d'articles