Nous suivre Info chimie

Sel/Un médiateur nommé à Salin-de-Giraud

Sujets relatifs :


Le préfet de Provence-Alpes-Côte d'Azur a nommé, le 7 septembre, un médiateur dans le conflit social qui oppose depuis juin les salariés et la direction des Salins du Midi sur un projet de fermeture du site de Salin-de-Giraud qui emploie 200 personnes. "Compte tenu des difficultés rencontrées dans la négociation aux Salins de Giraud, le préfet de région a chargé Michel Authier, préfet en mission de service public, d'une mission de bons offices préparatoire à une éventuelle médiation", selon un communiqué de la préfecture à Marseille. Depuis le 26 août, date du début de la récolte de sel dans le Sud de la France, l'activité est paralysée sur le site de Salin-de-Giraud et subit des retards sur le site d'Aigues-Mortes (Gard). La direction du groupe, récemment devenu une filiale de l'américain Morton, affirme que si le conflit dure, la récolte pourrait être compromise et la fermeture du site avancée. Les salariés bloquent notamment toute livraison à Elf Atochem, indirectement à l'origine du conflit. Le groupe chimique qui utilise 40 % de la production du site de Salin-de-Giraud réclame une baisse de 20 % des tarifs du site et a annoncé la rupture du contrat d'approvisionnement qui le lie aux Salins-du-Midi jusqu'au 31 décembre 1999. Cette annonce avait entraîné la décision, prise par la direction des Salins du Midi, de réduire les coûts et le personnel. La direction propose notamment une annualisation de la durée du travail avec une durée moyenne de 34 heures payées 36. L'usine Elf Atochem de Saint-Auban, dans les Alpes de Haute-Provence, qui utilise le sel pour sa production de chlore disposait, au début du conflit, d'un stock de sel d'une dizaine de jours. n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Naissance du numéro 1 mondial des styréniques

Naissance du numéro 1 mondial des styréniques

En fusionnant leurs activités dans le domaine des styréniques, BASF et Ineos font émerger le nouveau numéro 1 mondial. Il évoluera sous le nom de Styrolution.On ne voit pas tous les jours émerger un « player » de plus de 5 milliards d'euros de[…]

01/12/2010 | Pétrochimie
Indorama, leader mondial du PET

Indorama, leader mondial du PET

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Plus d'articles