Nous suivre Info chimie

abonné

Seqens va redémarrer la production de paracétamol à Roussillon

Sylvie Latieule
Seqens va redémarrer la production de paracétamol à Roussillon

© Osiris/Roussillon

Le groupe de chimie fine Seqens vient d’officialiser un projet de construction d’une nouvelle unité de production de paracétamol (4-acétylaminophénol ) à Roussillon (Isère), en partenariat avec deux de ses clients, les laboratoires Sanofi et UPSA, détenteurs respectivement des marques Doliprane et Dafalgan ou Efferalgan, et avec le soutien du programme France Relance. L'unité représentant un investissement de près de 100 millions d'euros, aura une capacité de 10 000  tonnes par an de paracétamol et sera mise en service en 2023. La plateforme de Roussillon a été la dernière à abriter un atelier de production de paracétamol en France, fermé en 2008 par le groupe Rhodia.

Ainsi, l’unité de paracétamol pourra bénéficier à plein d’un accès aux infrastructures mutualisées du GIE Osiris, opérateur de la plateforme qui dispose d’un accès à une énergie bas carbone grâce aux investissements très conséquents lancés, ces dernières années, avec le soutien de l’ensemble des industriels. L'unité profitera également des[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Ube Industries facilite la production d'intermédiaires fluorés

Ube Industries facilite la production d'intermédiaires fluorés

L'entreprise Ube Industries commercialise une gamme d'agents de fluoration et de dérivés fluorés en Europe. Ces produits constituent des alternatives innovantes pour la production d'intermédiaires et[…]

01/09/2021 | AgrochimiePanorama
Chimie fine : SK Capital s’apprête à racheter des parts d’Eurazeo dans Seqens

Chimie fine : SK Capital s’apprête à racheter des parts d’Eurazeo dans Seqens

Novasep investit 6,1 M€ à Mourenx

Novasep investit 6,1 M€ à Mourenx

WeylChem Lamotte « Nos clients cherchent des fabricants européens d'intermédiaires »

Entretien

WeylChem Lamotte « Nos clients cherchent des fabricants européens d'intermédiaires »

Plus d'articles