Nous suivre Info chimie

Shell cède à Sabic ses parts dans Sadaf

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le groupe Shell a conclu un accord avec son partenaire Sabic pour lui céder ses parts dans leur coentreprise Saudi Petrochemical Company (Sadaf). La transaction atteint 820 millions de dollars (environ 762 M€). Originellement, Shell aurait dû rester impliqué à hauteur de 50 % dans Sadaf jusqu'en 2020, mais les deux partenaires ont accepté d'avancer un possible changement de capital. Shell explique que cette décision lui permettra de mieux se focaliser sur ses activités chimiques plus en aval et n'exclut pas d'examiner de futures opportunités avec Sabic. De son côté, le géant saoudien indique qu'il pourra désormais optimiser les opérations de Sadaf et continue d'investir dans les unités de production, tout en les intégrant de meilleure manière à ses autres usines. Fondée en 1980, cette coentreprise est implantée à Al-Jubail, en Arabie Saoudite. Le complexe pétrochimique de Sadaf a été mis en service en 1985. Il comprend des capacités de plus de 4 millions de tonnes par an et recense des unités d'éthylène, d'éthanol industriel brut, deux unités de styrène, de soude caustique, de 1,2-dichloroéthane (EDC), et d'éther de méthyle et de butyle tertiaire (MTBE). Le complexe utilise comme principales matières premières de l'éthane, du benzène, du méthane, du butane et de la saumure. Les productions de Sadaf servent une multitude de marchés, avec des applications dans l'automobile, les appareils électroménagers, les détergents, les produits à base de caoutchouc, ou encore les produits de soins.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

Sur le site de Zhanjiang, à côté de Canton, BASF construit un nouveau complexe de taille mondiale. Après son Verbund de Nanjing, le géant allemand s’implante toujours un peu plus en Chine.  Les[…]

25/11/2019 | ChineVapocraquage
Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

BASF rachète le français Sculpteo

BASF rachète le français Sculpteo

A l’Unesco, PhosAgro a récompensé les chercheurs de demain

A l’Unesco, PhosAgro a récompensé les chercheurs de demain

Plus d'articles