Nous suivre Info chimie

Shell et CNOOC veulent doubler les capacités de leur complexe chinois

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,

Dans le cadre de CNOOC Shell Petrochemicals Company (CSPC), leur coentreprise chinoise à parts égales, Shell et China National Offshore Oil Corporation (CNOOC) ont signé un protocole d’accord pour doubler les capacités de leur complexe pétrochimique intégré à Huizhou (complexe Nanhai), dans la province chinoise du Guangdong. Si le protocole débouchait sur un accord, Shell rejoindrait alors son partenaire chinois dans ce projet déjà en construction. CNOOC a engagé les travaux pour ce second complexe pétrochimique qui consistera en une seconde raffinerie, un second vapocraqueur, d’une capacité de plus de 1 million de tonnes par an d’éthylène, et de 12 unités en aval, notamment de styrène monomère, d’oxyde de propylène de polyéthylène haute densité, de polyéthylène basse densité linéaire, ou encore de phénol/acétone. Les travaux étant déjà engagés, Shell et CNOOC prévoient une mise en service d’ici à 2 ans. Dans le cadre de sa future collaboration au projet, qui lui octroierait une part de 50% dans le complexe, Shell pourrait introduire sa technologie Omega pour la production de mono-éthylène glycol à partir d’oxyde d’éthylène, ce qui serait une première en Chine. Cette technologie permettrait un taux de conversion de plus de 99% contre 90% pour les procédés traditionnels, et permettrait de réduire les apports en vapeur et les eaux usées de respectivement 20% et 30%, revendique Shell. Le montant de l’investissement pour ce projet n’a pas été révélé.

Shell et CNOOC ont déjà investi 4,1 milliards de dollars pour leur complexe de Nanhai qui a démarré en 2006 et dont les capacités du vapocraqueur actuel ont été dégoulottées en 2010 pour atteindre 950 000 t/an. Au total le complexe dispose de capacités de production de 2,7 Mt/an de dérivés. Le second doublerait les capacités.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

Sur le site de Zhanjiang, à côté de Canton, BASF construit un nouveau complexe de taille mondiale. Après son Verbund de Nanjing, le géant allemand s’implante toujours un peu plus en Chine.  Les[…]

25/11/2019 | ChineVapocraquage
Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

BASF rachète le français Sculpteo

BASF rachète le français Sculpteo

A l’Unesco, PhosAgro a récompensé les chercheurs de demain

A l’Unesco, PhosAgro a récompensé les chercheurs de demain

Plus d'articles