Nous suivre Info chimie

Shell et Cosan créent un géant brésilien

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

C'est chose faite. Près d'un an et demi après l'annonce du projet, Shell et Cosan, producteur brésilien d'éthanol, viennent de fonder leur coentreprise valorisée à plusieurs milliards de dollars (CPH n°496). Début 2010, les deux partenaires prévoyaient même une valeur de 12 Mrds $ pour ce projet. Baptisée Raízen, cette coentreprise se positionnera comme un des géants de la production d'éthanol sur le deuxième plus grand marché mondial de l'éthanol derrière les États-Unis. Raízen disposera de capacités de 2 milliards de litres par an via les 23 unités de production d'éthanol produits à partir de canne à sucre que détient Cosan dans le pays. Les activités sucre et lubrifiants du groupe ne seraient pas versées à la coentreprise en revanche. Selon Shell, la demande mondiale en biocarburants pour les transports devrait atteindre 9 % d'ici à 2030 contre environ 3 % aujourd'hui. Au Brésil, pionnier dans le domaine, la proportion d'éthanol dans les carburants pour les transports devraient atteindre 40 % en 2030, soit deux fois plus qu'actuellement. Au sein de la coentreprise, Shell versera une portion, non définie, de ses parts dans le capital d'Iogen. Actuellement, Shell détient 50 % du capital de ce spécialiste canadien des enzymes pour la production d'éthanol cellulosique. Le groupe versera également ses parts, d'environ 15 %, dans le capital de Codexis, une société américaine spécialisée dans les procédés de biocatalyse. Raízen se positionnera aussi comme le n°3 brésilien des carburants, puisqu'en plus de l'éthanol, la société distribuera 20 Mrds de litres par an de carburants dans le pays via l'immense réseau qu'opère Shell et Cosan au Brésil. Un réseau estimé à 4 500 stations-services, majoritairement détenues par Shell aujourd'hui (plus de 2 700). Dans un avenir proche, Raízen devrait également se positionner sur les marchés à l'export.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles