Nous suivre Info chimie

Shell pourrait muscler ses capacités américaines

J.C.

Sujets relatifs :

, ,
Shell pourrait muscler  ses capacités américaines

Le complexe de Shell Chemicals à Geismar

© Shell Chemicals

Shell Chemicals réfléchit à renforcer ses capacités de production d'alpha-oléfines linéaires.

Le groupe étudie actuellement la possibilité de construire une unité de taille mondiale sur son site pétrochimique de Geismar, en Louisiane. Selon un porte-parole, les capacités envisagées sont de 350 tonnes par an. Ni le calendrier ni le montant évalué du projet n'ont été détaillés. Shell Chemicals dispose aujourd'hui à Geismar de capacités totales de 920 000 t/an d'alpha-oléfines linéaires, réparties en trois unités distinctes. L'objectif du projet serait double. D'un côté, ce serait l'occasion de profiter de l'éthane bon marché issu des gaz de schiste pour produire à moindres coûts. De l'autre, cela permettrait au groupe de mieux répondre à la demande en alpha-oléfines linéaires pour les marchés des lubrifiants et des additifs pour lubrifiants de haute technologie, des co-monomères du polyéthylène, des tensio-actifs et des fluides de forage off-shore.

Ce projet vient s'ajouter à tous ceux que Shell a déjà annoncés ou envisagés pour mieux tirer bénéfice de la révolution des gaz de schiste en Amérique du Nord. En premier lieu, celui d'un cinquième vapocraqueur aux États-Unis, lequel serait implanté en Pennsylvanie et adossé, en aval, à des unités, inédites pour Shell en Amérique du Nord, de polyéthylène (CPH n°586). Dans le domaine des alpha-oléfines linéaires, en plus des capacités de Geismar, Shell Chemicals détient des unités sur son site pétrochimique de Stanlow, au Royaume-Uni. Le groupe projette par ailleurs de construire une unité de 300 000 t/an au sein du futur complexe pétrochimique au Qatar, dossier sur lequel il œuvre aux côtés de Qatar Petroleum.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles