Nous suivre Info chimie

Shepherd Chemical investit dans les Vosges

J.C.
Shepherd Chemical investit dans les Vosges

© PHOTO GERARD

Le groupe américain de spécialités organo-métalliques vient d'annoncer un investissement de 8,5 millions de dollars (près de 7,5 M€) sur son site français à Juvaincourt, dans les Vosges. L'objectif du projet est doubler d'ici à la fin 2019 les capacités de l'usine de la filiale, Shepherd Mirecourt, qui s'élèvent actuellement à 2000 tonnes par an. Spécialisée dans les composés organiques à base de métaux (des carboxylates aux organo-métalliques), Shepherd Mirecourt emploie 26 salariés et a dégagé en 2018 un chiffre d'affaires de 23 M€. « Les deux raisons de notre investissement concernent la production d'additifs pour les lubrifiants de haute performance et la production de catalyseurs pour la désulfurisation des fuels lourds », nous a précisé Patrick Barré-Villeneuve, le directeur général de Shepherd Mirecourt. Le groupe américain indique qu'un troisième réacteur, un entrepôt de stockage supplémentaire et des unités de R&D pilotes seront ajoutés sur le site français. Cet investissement répond à plusieurs développements stratégiques menés par le chimiste américain. Il s'agit d'accompagner la croissance de ses clients dans le monde, notamment dans les domaines des additifs pour lubrifiants, des catalyseurs pour la désulfurisation en raffinage, mais aussi de catalyseurs pour l'amélioration des procédés ainsi que des promoteurs d'adhésion pour les pneumatiques. Le groupe souhaite également améliorer les capacités de synthèse, de montée en échelle et de production de spécialités organo-métalliques en co-développement avec des partenaires. Enfin, il s'agit de minimiser l'empreinte environnementale et d'améliorer la sécurité sur les sites.

Shepherd Chemical a été fondé en 1916 dans l'Ohio (États-Unis). Le groupe détient trois sites industriels dans le monde, dont deux dans l'Ohio, à Norwood, site historique et implantation du siège social, et à Middletown. Le site français a été acquis en 1994. Il avait été fondé en 1989 sous le nom de Prochimie, avant d'être acquis par Chempro puis cédé au groupe américain. Le coeur de métier de l'usine était la production de promoteurs d'adhésion pour les pneumatiques à carcasse métallique.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Arkema cède son activité Polyoléfines fonctionnelles

Arkema cède son activité Polyoléfines fonctionnelles

Arkema a annoncé qu’il cédait son activité Polyoléfines fonctionnelles au groupe coréen SK Global Chemical. Rachetée pour 335 millions d’euros, la branche Polyoléfines[…]

15/10/2019 | SpécialitésPolyoléfines
Arkema augmente sa production en Chine

Arkema augmente sa production en Chine

TPE : Trinseo investit dans un pilote à Taïwan

TPE : Trinseo investit dans un pilote à Taïwan

Henkel signe un accord d’approvisionnement avec Carbon Revolution

Henkel signe un accord d’approvisionnement avec Carbon Revolution

Plus d'articles