Nous suivre Info chimie

Siemens aide Solvay dans la modernisation de Chalampé

À Chalampé, Dinhill On

Sujets relatifs :

, ,

Gagner en fiabilité tout en ouvrant le champ des possibles. C'est ce qu'offre le projet MIRe (Migration RS3 étendue) mené par Siemens sur la plateforme de Solvay/Butachimie à Chalampé (Haut-Rhin). Initié en 2011 et se déroulant jusqu'en 2023, ce programme d'un budget de 30 millions d'euros sur 12 ans vise à assurer et remplacer le système actuel de contrôle commande des lignes de production de sels de nylon chez Solvay et d'intermédiaires du polyamide 6.6 chez Butachimie. « Le principal challenge est de mener la migration vers la solution Simatic PCS 7 durant les arrêts des installations de production qui ont lieu une fois tous les trois ans », indique Benjamin Cognet, Business account manager chez Siemens, en charge des projets auprès de Solvay. Avant de poursuivre : « Étant donné la contrainte proposée, Siemens a décidé d'installer une conduite mixte, en intégrant les consoles Siemens sur les anciens contrôleurs RS3 d'Emerson, en attendant de basculer le système en totalité vers Simatic PCS 7 ». En dehors de lutter contre l'obsolescence du système de conduite de procédés, l'implémentation des solutions de Siemens va permettre de fiabiliser le redémarrage des unités de production via son logiciel de simulation numérique Simit. Il s'agit d'un outil permettant de reproduire « un jumeau virtuel » des ateliers et qui simule leur comportement dynamique. « Il sera possible d'effectuer des tests virtuels du système de contrôle commande et même d'assurer la formation des opérateurs par immersion virtuelle, et ainsi de basculer sans risque vers l'installation réelle », indique Benjamin Cognet. Outre la livraison et l'installation de Simatic PCS 7, Siemens s'est engagé à assurer la maintenance et l'assistance technique de l'outil de pilotage sur la plateforme opérée par Solvay et Butachimie jusqu'en 2035. « La digitalisation devient le principal levier des industriels pour relever les défis de la concurrence et de l'évolution rapide des réglementations, des marchés et des technologies », soutient Vincent Masztalerz, directeur de l'unité opérationnelle Process Automation de Siemens.

Partenariat entre Siemens et GSK

Le conglomérat allemand a signé un accord stratégique avec le laboratoire pharmaceutique GlaxoSmithKline (GSK). Selon les termes du contrat, Siemens est chargé de fournir au niveau mondial les sites de production et de R&D de GSK en solutions d'automatisation de production. Quatre volets sont particulièrement ciblés par cette collaboration : la production modulaire, la fabrication par lots de produits stériles, l'optimisation des machines de production et la production de médicaments avec différents dosages et sous diverses formes galéniques.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Talke ouvre un entrepôt à Cologne

Talke ouvre un entrepôt à Cologne

Le spécialiste allemand de la logistique pour la chimie, Talke, a inauguré un entrepôt à Hurth, près de Cologne, en Allemagne. La mise en service de ce dépôt à trois sections a permis de[…]

Maire Tecnimont limite la casse en 2019

Maire Tecnimont limite la casse en 2019

Exercice solide pour Brenntag en 2019

Exercice solide pour Brenntag en 2019

Univar accuse une perte nette en 2019

Univar accuse une perte nette en 2019

Plus d'articles