Nous suivre Info chimie

Sika toujours contre Saint-Gobain

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le groupe français s'est satisfait, le 7 décembre dernier, d'avoir obtenu la dernière autorisation d'une autorité de concurrence, en l'occurrence celle de la CADE au Brésil, pour clôturer la prise de participation de 16 % du capital de Sika. Cette opération de 2,75 milliards de francs suisses, qui permettrait en théorie à Saint-Gobain de mettre la main sur plus de 52 % des droits de vote du chimiste suisse, est en attente depuis un an. L'affaire est toujours entre les mains de la justice suisse pour trancher sur la validité, dans le cadre de cette opération, d'un point des statuts de Sika. Point qui permettrait au Conseil d'administration de donner son feu vert à toute prise de participation de plus de 5 % du capital. En attendant, le président de Sika, Paul Hälg, a récemment publié des lettres à la fois aux actionnaires de Sika et de Saint-Gobain pour expliquer pourquoi cette opération n'est favorable à personne. En substance, les dirigeants de Sika tentent de convaincre les actionnaires que cette prise de participation par Saint-Gobain est bien trop onéreuse, qu'elle ne peut pas aboutir à des synergies de 180 M€ comme le prévoit le groupe français, qu'elle ne serait pas rentable car elle stopperait le modèle de croissance de Sika, notamment avec un impact sur ses activités Mortiers qui sont les seules en concurrence avec Saint-Gobain.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

Sur le site de Zhanjiang, à côté de Canton, BASF construit un nouveau complexe de taille mondiale. Après son Verbund de Nanjing, le géant allemand s’implante toujours un peu plus en Chine.  Les[…]

25/11/2019 | ChineVapocraquage
Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

BASF rachète le français Sculpteo

BASF rachète le français Sculpteo

A l’Unesco, PhosAgro a récompensé les chercheurs de demain

A l’Unesco, PhosAgro a récompensé les chercheurs de demain

Plus d'articles