Nous suivre Info chimie

Sika vante ses performances sans Saint-Gobain

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,

Le groupe suisse vient d'annoncer de bonnes croissances de ses ventes pour son exercice 2015, malgré un chiffre d'affaires en légère baisse en raison de taux de change défavorables, et a relevé ses objectifs pour 2018. En attendant une présentation plus détaillée en février, Sika continue ainsi de plaider la compétence du management en place et de refuser la prise de contrôle de Saint-Gobain.

Toute occasion semble bonne pour continuer de fustiger la probable prise de contrôle du groupe suisse par le Français Saint-Gobain, malgré l'acquisition de seulement 16 % du capital. Bataille qui s'éternise désormais depuis plus d'un an. « La forte performance souligne à nouveau la nécessité de préserver le business model de réussite de Sika dans l'intérêt de toutes les parties prenantes. Aux côtés de ses actionnaires privés, le conseil d'administration de Sika, le management, 160 managers seniors et représentants des employés continuent d'être opposés à l'offre hostile de Saint-Gobain qui pourrait fondamentalement remettre en question la réussite de Sika », assure le groupe. Ajoutant qu'il n'y a toujours « aucune preuve indiquant la moindre logique industrielle derrière cette transaction ». Pour justifier de la réussite du groupe, la direction s'appuie sur un premier bilan plutôt flatteur, en amont de la présentation complète des résultats programmée le 26 février prochain. Et Sika en a même profité pour relever les objectifs qu'il s'était fixés pour 2018 puisqu'ils auraient déjà été dépassés. Le groupe vise ainsi une marge d'Ebit comprise entre 12 et 14 % en 2018, contre seulement 10 % visé précédemment. L'objectif du free cash flow opérationnel est relevé de 6 % à 8 %, celui du rendement du capital investi est relevé de 20 à 25 %.
 

Techniquement, le bilan des ventes de Sika en 2015 pourrait être considéré comme décevant avec un repli de 1,5 % du chiffre d'affaires en un an, à 5,49 milliards de francs suisses. Mais le groupe considère ce repli comme marginal puisque l'impact des taux de change, en raison d'un franc suisse fort, aurait atteint 7,7 % sur les ventes. À taux de change constants, les ventes affichent ainsi une croissance de 6,2 %. Voire même de 7,4 % sans les ventes en Chine en raison d'une croissance chinoise bien moindre l'an passé. Sur le plan de la rentabilité, Sika table sur une marge d'Ebit comprise entre 11,5 et 12 % pour l'exercice 2015.
 

En monnaies locales, Sika a enregistré des croissances de 2,1 % pour la zone Asie-Pacifique (croissance à deux chiffres hors Chine), de 8,4 % en Amérique du Nord et même de 9,5 % en Amérique latine. Dans la zone Europe-Moyen-Orient-Afrique (EMEA), la croissance, toujours à taux de change constant, s'élève à 5,6 % sur un an, à 2,6 Mrds CHF. En valeur réelle, la zone EMEA affiche toutefois un repli face aux 2,73 Mrds CHF enregistrés pour l'exercice 2014.
 

Par ailleurs, Sika souligne sa croissance de 7,9 % sur les marchés émergents, et une croissance de 12,9 % de ses ventes pour son activité Mortiers. Une activité stratégique qui ne cesse de se renforcer. L'an dernier, le chimiste suisse a mis en service 5 unités dans le monde pour ces spécialités et finalisé trois acquisitions. Au total, l'an dernier, Sika a démarré 9 unités dans le monde pour l'ensemble de ses segments d'activités, au Sri Lanka, en Argentine, en Côte d'Ivoire ou encore à la Réunion , et a ouvert de nouvelles filiales, en particulier en Afrique de l'Est. Une stratégie faite pour perdurer. Le 8 janvier, Sika a ainsi annoncé la mise en service une unité de 20 000 tonnes par an de mortiers à Kryoneri, près d'Athènes (Grèce).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Résultats semestriels : Arkema fier de ses performances

Résultats semestriels : Arkema fier de ses performances

Le groupe français Arkema vient de publier les résultats de son premier semestre. Il réalise un chiffre d’affaire de 2,4 milliards d’euros, soit une augmentation de 26 % par rapport à l’année[…]

30/07/2021 | RésultatsActualités
Résultats : BASF se porte bien pour son premier semestre 2021

Résultats : BASF se porte bien pour son premier semestre 2021

Résultats : La production européenne retrouve son niveau prépandémie

Résultats : La production européenne retrouve son niveau prépandémie

La chimie en Île-de-France se décrit en vidéo

La chimie en Île-de-France se décrit en vidéo

Plus d'articles