Nous suivre Info chimie

Silices: le Chinois Quechen envisage un investissement de 100 M€ à Fos

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,
Silices: le Chinois Quechen envisage un investissement de 100 M€ à Fos

Philippe Stéfanini, directeur général de Provence Promotion, Christine Cabau Woehrel, présidente du directoire du GPMM, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, et Que Weidong, fondateur et p-dg de Quechen Silicon Chemical,

Quechen Silicon Chemical a signé une lettre d'intention avec le Grand Port Maritime de Marseille, Kem One et Provence Promotion pour l'éventuelle construction d'une usine de silices hautement dispersibles sur le port industriel de Marseille-Fos. Un projet d'une ampleur rare en France, estimé à un investissement de 100 millions d'euros.

Le projet est prometteur. Mais n'est pas encore acté. Le 9 janvier, dans le cadre de la visite d'État du président français, Emmanuel Macron, en Chine, a été signée une lettre d'intention entre le groupe chinois Quechen Silicon Chemical, le Grand Port Maritime de Marseille (GPMM) et Provence Promotion, l'agence de développement économique d'Aix-Marseille-Provence. Le projet porte sur la construction potentielle d'une plateforme comprenant une usine de silices hautement dispersibles (HDS) d'une capacité de 90 000 tonnes par an, des unités pour les matières premières et un centre de R&D. Le montant prévisionnel de l'investissement est estimé à 100 millions d'euros, soit une ampleur assez extraordinaire et rare dans le secteur de l'industrie chimique en France. En termes d'emplois, le projet pourrait générer 130 postes. De quoi nourrir beaucoup d'ambition et d'espoir dans la région.
 

Sur une parcelle occupée par Kem One
 

Cette plateforme serait implantée sur la zone du port industriel Marseille-Fos, au sein de la plateforme industrielle et chimique Piicto. Soit une zone attractive en raison des utilités déjà déployées, des services disponibles et de la proximité de sous-traitants, sans compter évidemment l'accès direct aux infrastructures portuaires et à la mer. L'endroit identifié pour l'implantation de Quechen se trouve sur une parcelle actuellement occupée, partiellement, par Kem One. L'usine du numéro 2 européen de la production de polychlorure de vinyle (PVC) à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) dispose d'une électrolyse pour la production de chlore et de soude et d'une unité de chlorure de vinyle monomère (VCM). Selon Kem One, le projet de Quechen présente des moyens de mutualiser et de partager des utilités ou des compétences. Le groupe évoque aussi l'éventualité de collaborer en matière de R&D avec le groupe chinois, notamment sur les procédés de production des HDS sachant que le silicate de soude peut servir d'intermédiaire.
 

Concrètement, rien n'est encore fait. Les collectivités locales et régionales se félicitent à juste titre de la signature de cette lettre d'intention qui marque l'ouverture de négociations exclusives avec Quechen. D'autant que Marseille-Fos aurait été en concurrence avec 27 autres sites d'implantations en Europe, notamment Rotterdam (Pays-Bas). Aucun calendrier n'est encore arrêté pour un éventuel accord et pour les délais de mise en oeuvre du projet. Basé à Wuxi, en Chine, et fondé en 2003, Quechen est présenté comme le numéro 3 mondial de la silice pour les pneumatiques dits « verts », soit plus performants et permettant de limiter l'impact sur l'environnement grâce à une moindre résistance au roulement et la réduction de consommation de carburant. Quechen serait aussi le numéro un en Chine pour la production de silice. En 2014, à Wuxi, le groupe avait mis en service une cinquième ligne de production de HDS, portant le total de ses capacités de HDS à 180 000 t/an.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Une année 2019 « excellente » pour Givaudan

Une année 2019 « excellente » pour Givaudan

Le groupe suisse Givaudan a publié ses résultats pour 2019, une année marquée par « une performance financière excellente ». Le chiffre d'affaires en année pleine s'est[…]

27/01/2020 | ActualitésGivaudan
Nouryon va utiliser de l’IA pour améliorer la fiabilité de ses installations

Nouryon va utiliser de l’IA pour améliorer la fiabilité de ses installations

Le Cese a rendu son avis pour l’amélioration de Reach

Le Cese a rendu son avis pour l’amélioration de Reach

Le recyclage des plastiques en Europe progresse

Le recyclage des plastiques en Europe progresse

Plus d'articles