Nous suivre Info chimie

Solactis installe son centre R&D sur un site de l'Inra

C.B.

La société de biotechnologies, spécialisée dans l'innovation nutritionnelle (santé digestive, régulation du transit...), a annoncé la mise en place de son centre de R&D sur le site de l'Inra (Institut national de la recherche agronomique) de Jouy-en-Josas (Yvelines). Ces deux dernières années, Solactis était hébergé dans le laboratoire des sciences de la vie de l'incubateur parisien Agoranov. « Nous comptons sur les coopérations avec nos nouveaux voisins de l'Inra, et toute leur expertise mondialement reconnue, pour poursuivre notre développement produits, le plus conforme aux attentes de l'EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments). L'Inra Jouy-en-Josas est sans conteste l'un des centres leaders de la santé digestive en Europe », nous indique Pascal Ronfard, président de Solactis. Créé en 2013, à partir de la reprise d'activités de recherche du groupe Solvay sur les ingrédients alimentaires et la santé digestive, Solactis développe des produits dérivés du lait, le galactofructose et le lactulose, destinés respectivement aux industries de la nutrition humaine et de l'alimentation animale. « Avec les ingrédients de la marque Solactis (galactofructose), nous ciblons un marché de produits de santé digestive sur lequel nous cherchons à combiner nos bénéfices santé digestive, avec par exemple les propriétés naturelles des fruits et légumes (compotes, soupes...). Avec les matières premières pour l'alimentation animale de la marque Vitaloa (lactulose), nous avons pour but de proposer une alternative suite à l'interdiction européenne des antibiotiques (depuis 2006, un règlement européen banni l'utilisation dans l'alimentation animale des additifs antibiotiques à effet facteur de croissance, ndlr.) », détaille Pascal Ronfard. Selon le président de Solactis, depuis la mise en place de cette interdiction, « les entreprises n'auraient pas réellement trouvé de substitut adapté ». Aujourd'hui, la marque Vitaloa représente 5 % du chiffre d'affaires de l'entreprise, qui génère un peu moins de 10 millions d'euros de revenus annuels. D'ici à trois ans, Pascal Ronfard souhaite que le lactulose représente près de 40 % de son chiffre d'affaires, qu'il entend tripler sur cette même période. L'entreprise, qui sous-traite actuellement sa production, compte 5 salariés mais prévoit de recruter dix personnes supplémentaires d'ici fin 2015.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Tensions sur les approvisionnements : l’État mobilisé

Tensions sur les approvisionnements : l’État mobilisé

Suite à une réunion le 14 avril avec les représentants des six filières les plus touchées par la crise d'approvisionnement de composants et de matières premières, la ministre[…]

15/04/2021 | France Relance
Polariseurs LCD : LG Chem conclut un accord avec Shanshan

Polariseurs LCD : LG Chem conclut un accord avec Shanshan

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Plus d'articles