Nous suivre Info chimie

Solutia repositionne son portefeuille

J.B.

Sujets relatifs :

, ,

Simultanément à l'annonce de ses résultats du premier trimestre (ventes en hausse de 37 % sur un an à 466 M$, et perte nette de 58 M$), le chimiste de spécialités annonce un désinvestissement et une augmentation de capacités. D'une part, Solutia se désinvestit de son activité d'accélérateurs de vulcanisation, plus assez rentable par rapport aux producteurs à bas coûts en Asie, afin de se focaliser sur des produits à plus haute valeur ajoutée. La conséquence immédiate est la fermeture à la mi-2010 de son unité de production située sur le site d'Anvers en Belgique. C'est quelque 130 postes qui seront supprimés à la suite de cet arrêt. Les coûts de fermeture sont estimés entre 42 et 53 M$. La fermeture ne concerne pas les unités de production de Santoflex PPD (paraphénylène diamine, un antidégradant de Flexsys) et de 4-ADPA (un intermédiaire de production du PPD). Le site d'Anvers est géré par le groupe américain Monsanto depuis 1965 et emploie un total de 890 personnes dans diverses productions chimiques pour son propre compte et pour le compte de Solutia (ancienne filiale chimique de Monsanto), Flexsys (coentreprise Solutia/AkzoNobel), National Starch, et Ferro Corporation. L'unité de Solutia était installée depuis 1997.

D'autre part, Solutia investit en Chine. Le groupe se dote d'une seconde ligne de production de feuilles et films en butyral de polyvinyle (PVB), Saflex, sur son site de Suzhou. Alors que sa première ligne est dédiée à l'industrie automobile, cette nouvelle ligne permettra d'augmenter « significativement » les capacités pour servir les marchés du bâtiment, du photovoltaïque et de l'automobile en Chine et plus largement en Asie. Elle devrait être opérationnelle à la fin 2011.

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles