Nous suivre Info chimie

Solvay cède une activité et acquiert une option de licence

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,

Cet été, Solvay a conclu deux opérations en ligne avec sa stratégie de croissance et a publié, en parallèle, ses résultats du deuxième trimestre.

Le groupe belge s’est d’abord désengagé fin juillet de son activité de régénération et de production d’acide sulfurique Eco Services. Elle a été cédée à une filiale de la société d’investissement CCMP Capital Advisory. « Les termes de la transaction reposent sur une valeur d’entreprise de 890 millions de dollars (660 M€) », a précisé le chimiste belge. L’opération devrait être finalisée au 4e trimestre de cette année. Cette cession n'est pas une surprise puisque Solvay avait déjà annoncé en février dernier qu’il explorait des options stratégiques pour Eco Services. « Eco Services est leader sur son marché et génère un flux de trésorerie stable, mais cette activité n’est plus en ligne avec l’ambition stratégique de Solvay », a estimé Jean-Pierre Clamadieu, p-dg du groupe belge. Basé à Cranbury (New-Jersey, Etats-Unis), Eco Services emploie actuellement plus de 500 personnes. L’activité a généré un chiffre d’affaires de 228 M€ en 2013. Elle exploite six sites de production répartis sur le territoire américain.

Partenariat renforcé avec Accsys

Solvay a aussi élargi un accord existant avec la société britannique Accsys. Il a obtenu une option non-exclusive de licence pour produire et commercialiser la technologie Accoya en dehors de l’Europe. Cette dernière permet de rendre le bois ultrarésistant grâce à un procédé d’acétylation. Dans le cadre de cet accord, Solvay a l’intention de mettre en place une unité de production d’Accoya d’une capacité de 63 000 m3 à Fribourg, en Allemagne, dont la mise en service est envisagée mi-2016. La finalisation de cet accord ainsi que la décision relative à la décision de construire l’unité sera prise d’ici à la fin de l’année.

Solvay avait déjà signé un accord de licence d’une durée de 15 ans avec Accsys concernant cette technologie en 2012 (CPH n°599). Le groupe détient ainsi les droits de fabrication et de commercialisation d’Accoya dans 42 pays européens. Accsys détient pour le moment les droits en Belgique, au Pays-Bas, au Luxembourg, au Royaume-Uni et en Irlande.

Solvay enregistre une perte de 292 M€ au 2e trimestre

Enfin, le chimiste belge a publié fin juillet ses résultats du deuxième trimestre 2014. Durant cette période, il a accusé une perte de 292 M€. Celle-ci est en grande partie due à des charges de dépréciation de 477 M€ liées à la création d’Inovyn, le projet de coentreprise avec Ineos dans les chlorovinyles (CPH n°681). En revanche, le chiffre d’affaires a progressé de 2 %, à 2,64 Mrds €. De même, le Rebitda s’est élevé à 485 M€, en hausse de 10 %.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Commerce chimique : « Nos entreprises se sont préparées à un éventuel Brexit »

Commerce chimique : « Nos entreprises se sont préparées à un éventuel Brexit »

L'année 2018 a été marquée par de lourds investissements dans le cadre de la troisième échéance de Reach et de nombreuses démarches administratives en prévision d'un[…]

01/06/2019 | ChimieENTRETIEN
Le rôle crucial de l'industrie chimique quantifié aux quatre coins du monde

Le rôle crucial de l'industrie chimique quantifié aux quatre coins du monde

Signature d'un nouveau contrat de filière chimie et matériaux

Signature d'un nouveau contrat de filière chimie et matériaux

La chimie allemande au ralenti

La chimie allemande au ralenti

Plus d'articles